AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I dare you to say ... ft Raewon <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: I dare you to say ... ft Raewon <3 Lun 7 Juil - 20:40

Tenue <3 Rio. Quelle belle ville. Je profite avec  Su Ah de la capitale du Brésil avec un entrain certain. On sort la journée, on fait des activités de fou. Plongé avec des requins, se faire des shootings photos improvisé sur la plage avec un photographe qui cherche à se faire un nom. On profite, on s’amuse et moi j’en oublie ma rupture avec Young Ja. Celle-ci est définitive. Je passe à autre chose et je compte bien rattraper le temps perdu que j’ai passé à  lui courir après. Je suis une nouvelle femme aujourd’hui et je n’ai peur de rien, surtout pas de m’amuser avec ma belle Su. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a décidé de sortir entre fille ce soir. Elle a ramené sa meilleure amie et une autre fille que je ne connais pas. Je ne connais pas tout le monde il faut dire et j’ai découvert des gens super agréables dans ce voyage. Mais je sais d’avance que nos relations s’arrêteront là, à ce voyage. Je profite de l’instant présent sans me prendre la tête. Je suis dans un club, enfin c’est plutôt un grand bar avec une piste de danse. La moitié de l’hôtel où nous sommes descendus est là. J’ai croisé de nombreux étudiant de l’école. Certains étaient en cours avec moi avant que je ne cesse d’aller à l’université. Je crois qu’on s’est tous passé le mot. Je vois Jin Hyun qui est là aussi, avec son sourire de tombeur. Je l’entraine pour danser en faisant un clin d’œil à Su Ah, je lui pique son crush le temps d’une danse. Je souris, parce que je suis bien. Je souris parce que je trouve que profiter de la vie est une belle philosophie. Puis j’aperçois un dos que je pourrais reconnaitre entre mille. Il est au bar, comme j’aurais pu m’en douter. Il est nonchalant comme toujours, et je souris de plus belle en le voyant. Je me tourne vers mon dongseang et m’excuse auprès de lui. il y a cette personne que j’ai terriblement envie de voir. Je fends la foule en deux et le rejoins au bar. Pour le taquiner j’arrive dans son dos et enroule mes bras autour de son ventre avant de venir déposer un baiser sur sa nuque, aussi soudainement que brusquement. Je crois que j’ai un peu trop bu ce soir, mais je ne suis pas ivre, juste … euphorique. « Qu’est-ce que tu fais là bébé chat ? » lui lançais-je assez fort pour couvrir la musique. Ce n’est que lorsque j’aperçus la jeune fille en face de lui et les regards qu’elle me lançait que je compris. « J’interromps quelque choses ? » demandais-je avec un ton plus dur que je ne l’aurais voulu. « Plutôt oui, t’es qui toi ?! » me renvoya la jeune fille en arquant un sourcil arrogant. C’est dingue comme les asiatiques peuvent avoir des gueules de pétasse quand elles prennent leur air de pimbêche. « Autant pour moi ! » grinçais-je entre mes dents avant d’attraper le verre sur le bar et lui jeta sur sa robe. Si au moins elle pouvait passer une mauvaise soirée avec sa robe tâchée c’était déjà ça. je lançais un regard noir à Rae Won avant de tourner les talons. Putain. Fais chier. J’ai mal au ventre, j’ai le cœur qui bat à cent à l’heure et j’ai envie d’insulter le tsebe de tous les noms. C’est quoi ce plan tordu qu’il me fait là ?! Draguer une fille, comme ça. Il comptait quoi ? La sauter ce soir c’est ça ?! J’ai cassé son coup ?! Je mentirais si je disais que j’étais désolée. Bien fait pour sa gueule de tombeur à la noix. Et puis merde, elle était moche cette grognasse, qu’est-ce qu’il peut bien lui trouver hum ?! J’étais trop énervée pour m’en rendre compte mais j’étais jalouse à en crever et ce que je venais de faire, je n’en n’avais aucun droit … Mais pour l’instant je visais juste la sortie pour prendre l’air et tenter de me débarrasser de cette boule dans ma gorge. Les mecs sont tous des cons !


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 8 Juil - 13:16

I rule the street Ah, Rio. Foutue ville au sang chaud, c'est le cas de le dire. A peine sorti de l'avion qui les avaient déposés direct dans la capitale, il était accueilli par un soleil de plomb capable de faire fondre les plus durs des caïds de ses simples rayons. Il se retrouvait à essuyer ses mains toutes les trois secondes, soupirant bruyamment et fortement à cause de la chaleur insoutenable. C'était pas sérieux tout ça, et le problème de la canicule, on en fait quoi. Il imaginait pas la gueule des vieux qui se tapaient cette chaleur tout les jours ici. Ça devait faire mal au cul, vraiment. Pour une fois qu'il sortait de son trou, il s'était lâché : entre activités sportives dans la flotte pour évacuer la chaleur de l'été, et les passages aux restos pour grailler un peu et récupérer les calories perdus la seconde d'avant, il ne savait plus ou donner de la tête. En même temps, il y avait tellement de choses à faire ici, c'était pas comme son chez-lui. Il connaissait ses rues par cœur, tout comme ses gens et leurs sales habitudes. Ça lassait vite, trop vite. Les mêmes connards qui venaient te chercher des noises, les mêmes salopes qui venaient se taper un bon coup. Il avait besoin de changer d'air, et ce voyage au Brésil avait été sa chance, c'est le cas de le dire. Pour une fois qu'il passait pas sa journée à dormir et à mater les conneries qui passaient à la télé. Après avoir passé plusieurs heures à flâner sur les bancs des rues en observant les jolis petits culs qui passaient devant lui - eh oui, qui dit vacances dit maillots et filles dénudées en perspective - il s'était finalement bougé pour entrer dans un bar visiblement bien connu, que ce soit des touristes ou des habitants, s'il en jugeait par la foule qui y était concentré. Bon choix. Il avait à peine eu le temps de dire -ouf en s'installant au bar que déjà, une de ces minettes lui sautait dessus pour taper la causette. Non pas que ça l'emmerdait, hein, elle était pas sublime mais elle pouvait bien lui faire passer le temps. Il n'allait pas changer, même s'il voyageait, il restait le bon vieux rae won. Triste ou pas, à toi de voir mon gars. Soudain, il sentit deux bras se glisser autour de son cou, et des lèvres se poser sur sa nuque. Alors qu'il se demandait quelle autre fille étrangère cherchait à lui faire des avances dans ce bar, quelle ne fut sa surprise de découvrir Su Nah pendue à son cou, avec son sourire habituel, celui qui le faisait craquer aussitôt. Sauf que là...c'était pas vraiment le moment. Il songea qu'il était dans la merde lorsqu'elle aperçut l'autre fille assise avec lui, et qui ouvrait déjà la bouche pour parler. Une bonne chose de faite, bien. Il crut voir quelque chose comme de la jalousie briller dans les jolis yeux de la brunette, avant qu'elle ne balance le contenu de son verre sur la fille, qui ouvrit une bouche incroyablement démesurée de choc. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire en la voyant contempler sa chemise trempée d'alcool, la bouche toujours ouverte comme si elle était coincée, avant de se rappeler de Su Nah, qui sortait du bar d'un pas rapide. Il pouvait deviner à son allure qu'elle était fâchée. Bien qu'il ne comprenne pas pourquoi, il se dépêcha de lui courir après, pour saisir son poignet et ainsi la stopper.« Hé hé, speedy gonzales ! Tu me laisse même pas le temps de te rendre ton coucou de tout-à-l'heure ? » plaisanta-t-il pour détendre l'atmosphère, avant de picorer ses lèvres avec un grand sourire. Il était content de la voir, que ce soit chez lui ou ici ; il suffisait de sa présence pour illuminer sa journée quoi. Mais elle avait toujours l'air contrariée. Il croisa les bras sur sa poitrine, perdant sa bonne humeur en la voyant froncer les sourcils.« Quoi, qu'est-ce que j'ai fait encore ?  » Ah, des fois, il avait bien du mal à comprendre sa Susie'. Il avait même pas eu droit à la notice d'emploi, c'est dire.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 8 Juil - 20:09

Tenue <3Ca l’amuse de faire ça. Ca lui plait de draguer des filles, de venir à Rio pour tirer son coup. Haha, je suis morte de rire. J’adore, je devrais retourner à l’intérieure et l’applaudir. Elle doit bien rager l’autre connasse avec sa robe imbibé d’alcool. Ça lui apprendra à s’approcher de Rae Won ! Et puis quoi Su Nah merde ?! Tu n’avais pas le droit de faire ça ! Rae Won c’est quoi pour toi ?! Si ce n’est ton plan cul et ton ami, certes un très bon ami mais un ami tout court. Il ne te doit rien. Ce n’est pas parce qu’il te tringle contre une porte en t’aimant comme un dingue à ce moment là que ça fait de vous un couple. Que ça te donne le droit de l’engueuler parce qu’il est en charmante compagnie. Au contraire, t’aurais dû la fermer, t’aurais du lui sourire, lui souhaiter bonne chance, prendre sur toi-même si tu crèves de l’imaginer avec cette fille. Il ne te doit rien, quand bien même tu voudrais qu’il y ait un accord tacite entre vous deux. Il ne te doit rien. T’avais juste à fermer ta gueule, t’avais juste à partir putain, pas à lui foutre son rendez vous en l’air. Il va t’en vouloir. Il va te dire que t’as déconné, que t’aurais du rester à ta place. Mais merde ! J’ai le droit de faire ça, j’ai le droit de l’empêcher d’aller sauter d’autres meufs ! Même si je ne suis pas foutue de lui citer une seule bonne raison maintenant ou plutôt parce que je ne veux pas … Su Ah avait raison. J’ai peur de le perdre, j’ai peur qu’il m’échappe, qu’il trouve mieux ailleurs et qu’il m’abandonne. Putain je ne suis pas prête à cette idée. Fait chier … Je le sais que j’ai déconné, ma conscience me le dit, me l’hurle, elle m’engueule, parce que je m’auto engueule. J’ai abusé. J’ai abusé comme jamais. Et je m’en rends compte, je suis bouffée par la jalousie. J’ai juste envie de retourner dans ce bar et de faire bouffer sa robe trop courte à cette pute. Elle s’attendait à quoi cette grognasse ?! Que je le laisse quelqu’un approche mon me… mon … Putain ce n’est pas mon mec. J’ai pas le droit de lui en vouloir pour ça, je n’ai pas le droit de lui faire une crise comme ça … Mais c’est plus fort que moi. Putain, j’ai les boules. Vraiment. Je suis furieuse, après lui, après moi, après cette connasse et son décolleté plongeant qui donne une allure d’œuf au plat à mes seins. Je ne complexe pas vraiment, mais cette conne m’a énervé. Soudain je sens quelqu’un me retenir par le poignet. Si je m’attendais à voir Jin Hyun, je crevais d’envie que ce soit Rae Won. Et c’était le cas. Avec son sourire qui me retourne le cœur et son regard qui me transperce en m’achevant sur place. Il plaisante et moi j’ai le cœur lourd. J’ai chaud avec ma veste en jean, alors quand il me lâche je retire rageusement ma veste pour la tenir d’une main. Putain, même en débardeur j’ai chaud. « T’as rien fait Rae Won, c’est bon laisse tomber, retourne voir cette pétasse elle attend qu’une chose : que tu l’as tringle contre une porte » et putain, c’est mon privilège ça merde ! Aussi con et puéril que ça puisse vous sembler, c’est à moi qu’il fait l’amour comme ça. je serre les dents, parce que je me trouve conne. « Fait chier putain » Plaquant une main sur mon front en me rendant compte de mes propos, j'ai envie de fuir. J’ai ce poids sur le ventre qui me pèse et cette boule dans la gorge qui me gêne. Je me détourne à nouveau parce que j’arrive pas à lui faire face, je n’arrive pas à lui dire que je crève de jalousie et que je ne veux qu’une chose : qu’il reste avec moi. Au lieu de ça, je tente de fuir, parce que de toute façon, j’ai jamais été douée pour dire ce que je ressentais vraiment.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mer 9 Juil - 11:50

i rule the streetsIl comprenait pas quand même. La plupart du temps, Su Nah n'était pas bien compliqué à satisfaire, et il savait avant même qu'elle ouvre la bouche ce qu'elle voulait. Pas uniquement parce que c'était principalement du sexe, mais aussi parce qu'ils avaient passés trop de temps ensemble pour qu'il ne sache pas ce qu'elle aime, ce qui lui ferait plaisir. Il savait reconnaître son visage dans une foule importante, tout comme il reconnaissait le ton de sa voix quand des dizaines d'autres la couvraient. Mais aujourd'hui même, il ne la comprenait pas, et il se demandait même si il le voulait. Parce qu'il savait ce qui l'agitait en ce moment-même, ce qui l'avait poussé à s'exciter comme ça avec la fille du bar, jusqu'à lui jeter son verre dessus. C'était la jalousie, et dieu seul sait les ravages qu'elle peut faire dans un couple. Merde, c'est vrai qu'ils sont pas en couple eux, qu'est-ce qu'il raconte comme conneries encore. Disons dans une relation, pour pas porter à confusion. Il ne l'avait jamais vu comme ça, aussi énervée et jalouse, et autant dire qu'il aurait aimé ne jamais la voir. Parce qu'elle avait juste pas le droit d'agir comme ça, de s'enfuir comme ça avec une mine blessée comme si il avait agi comme un salaud, alors qu'elle était la seule fautive dans l'histoire. Elle était celle qui s'était trompée, et qui avait brisée leurs règles d'or. Ces règles constituaient à ne pas s'introduire dans la vie privée de l'autre, quoi qu'il arrive. Il avait toujours tenu bon, lui, même si il crevait secrètement d'envie d'aller casser la gueule à son ex, cet enfoiré qui avait osé la balancer comme une vieille chaussette. Monsieur le duc coincé qui croit pouvoir prendre des nanas et les jeter comme des kleenex. Lui, il faisait pareil, mais il était différent : les filles qu'il prenait étaient toutes des putes, pour la grande majorité, donc elles s'en fichaient bien de le faire avec lui ou un autre, tant qu'elles prenaient leur pied. Mais ce connard, lui, il prenait des filles normales, qui souhaitaient juste trouver un mec avec qui passer leur vie si possible. Mais c'est trop demandé aux bâtards, c'est sûr. Le petit fils à papa à pas de temps à perdre. Maintenant qu'il la regardait avec ses sourcils froncés, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle était mignonne, bien que vraiment trop intrusive. Et en plus, il a fallu qu'elle lui tombe dessus ici, au Brésil, au bon moment qui plus est. Il avait un de ces culs, ces derniers temps, tellement qu'il se demandait si c'était pas un signe pour lui annoncer qu'il faisait des trucs pas bien. Mais ça, ça date pas d'hier, alors si le vieux papy là-haut à seulement décidé de bouger son cul maintenant, il y a un problème. Il ne sait pas si c'est sa colère qui lui donne chaud, mais elle se débarrasse soudainement de la veste en jean qu'elle portait, énervée. En bon gentleman, pour une fois qu'il sait ce qu'il doit faire, il lui prit sa veste pour lui laisser ses mains libres. Au cas ou elle aurait envie de lui foutre la baffe de sa vie, tu vois le genre. « Waouh, t'es vraiment jalouse là? J'te rappelle qu'on avait dit qu'on étaient libres, qu'on avaient le droit de faire ça avec qui on voulait. » C'était à son tour d'être contrarié, maintenant. Non seulement elle lui foutait en l'air son rendez-vous, mais en plus, elle foutait aussi en l'air leurs règles. Les gens qui passaient à coté d'eux semblaient se rendre compte de la tension entre eux deux, parce qu'ils faisaient de grands écarts pour pas trop s'approcher d'eux. Et ils avaient raison : une remarque déplacée et rae won aurait pu éclater la gueule de quelqu'un à l'étranger. Il rentrerait chez lui avec un casier judiciaire tout frais, classe. Il ôta sa casquette pour replacer ses cheveux un bref moment, avant de la remettre, et de lui prendre la main qu'elle avait portée à son front, pour l'entraîner à sa suite. « Bon, viens là. Faut qu'on cause de tout ça, qu'on mette les points sur les i, sinon on va vraiment se foutre mutuellement dans la merde. » siffla-t-il entre ses dents, qu'il serrait au point de les casser, avant de l'emmener jusqu'au plus proche restaurant, leur prenant une table pour deux à l'extérieur, au cas ou. Il s'installa en la regardant droit dans les yeux, sérieux comme jamais, son sourire ayant disparu de son visage. Il n'était que peu de fois aussi sérieux, mais quand il l'était, les gens savaient qu'il fallait pas déconner. « On fait quoi alors. On revoit les règles? Parce que je sais que ta crise de jalousie, tu m'en referas une dés que tu me reverras avec une fille. Ou on arrête tout? C'est ça que tu veux peut-être? » Ses mots devenaient de plus en plus durs, et il en avait conscience. Mais il avait besoin de la secouer, parce que vivre comme ça allait devenir impossible pour lui. Pas surveillé 24h/24 par son amante.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mer 9 Juil - 13:01

Tenue <3Il est énervé je le vois bien. Pourtant il mattrape ma veste et ce geste m'aurait fait craquer d'ordinaire. Là je le remarque à peine. Je fais la gueule et ça le saoule je crois. Il finit même par me tirer derrière lui pour me faire m'asseoir a une terrasse de café. Je traine des pieds sans émettre de résistance. J'ai l'air d'une gamine qu'on va engueuler. Je me laisse tomber sur la chaise les dents serrées et les bras croisés.  Je regarde partout sauf dans sa direction. Maid quand il plante son regard dans le mien en prononçant ses mots je me sens pétrifié.  Quand il prononça ces mots je sentis mon coeur s'effondrer dans le creux de mon estomac. Il a raté un battement et une peur panique m'a scié en deux. Je tournais à peine la tête,  moi qui n'osait pas le regarder. Je lui jetaid un regard noir embué de larmes. Je n'ai pas envie de pleurer,  pas parce que je suis triste, mais j'arrive pas a contenir ce flot d'émotions en moi. Et j'ai la rage. J'ai les nerfs. Je suis paumée et je déteste ça, de tout mon être ... Je le fixe derrière ma barrière de larmes qui menacent de tomber, mon regard est remplie de colère et de peur. Et a cet instant c'est tout mon être qui lui cri " Putain Rae Won arrête d'être aussi con. Bien sur que non ce n'est pas ce que je veux. Bien sûr que non j'ai pas envie de tout arrêter ! Parce que si je te perds je suis plus rien ... " mais lui dire ça ca serait lui avouer a quel point je tiens a lui, a quel point j'ai besoin de lui et a quel point cette situation me rend dingue ... Mais lui dire ça,  ça serait dépasser les limites. Encore une fois. Je ravale mes larmes et la peur panique qui me sert le ventre et hausse les épaules avant de fixer le bout de mes chaussures. Je suis fautive je le sais bien. J'ai l'impression d'être une enfant qu'on engueule. Je déteste cette situation, de le voir aussi contrarié.  Ca me fait chier putain ... tellement que ma langue parle avant que je n'ai pu analyser la connerie que je disais " Qu'est ce qu'il y a Rae Won ?! T'es contrarié parce que t'as pas pu la sauter ta pétasse ?!" Et je vous assure, le Ta a été une véritable torture a sortir de ma bouche. Parce que je voudrais être la seule qu'il touche quand pour moi il est le seul qui compte ... mais j'ai pas le droit de lui demander ca. Après tout c'est moi qui me suis mise à coucher avec lui alors que je tentais de reconquérir Young Ja. C'est moi la pute dans l'histoire qui va le trouver quand je vais mal et qui le laisse venir quand il a besoin de moi alors que je clame haut et fort que j'en aime un autre. Mais tout ça c'est des conneries putain. Young Ja m'a détruite et je m'accrochais aux miettes parce que je ne pensais mériter que ça. Si je me suis tournée vers Rae Won c'est parce que lui, il me guérissait c'est parce que dans ses bras je réparais mon coeur brisé. Mais j'ai jamais su lui dire. Je prends conscience seulement maintenant que Young Ja je ne l'aime plus depuis un moment et que cette ... envie de posséder Rae Won me prends aux trippes depuis predque aussi longtemps. Et ca file un coup de massue. Je ne m'y attendais pas. Je détourne le regard parce que j'ai honte et finit par murmurer un minable " Je suis désolée Rae Won ... j'aurais pas du réagir comme ça ... " je baisse la tête en me sentant tout a coup misérable. C'est évident que Rae Won ne pense pas comme moi. Qu'il respecte sa part du contrat. "C'est juste plus facile quand je le vois pas." Murmurais-je avant d'ajouter le coeur gros " Tu peux faire ce que tu veux. Tu me dois rien. On garde nos règles et oublie ce que je viens de faire. " j'arrive même pas a la regarder dans les yeux putain. Parce que je lui mens et parce qu'il le sait. Il me connaît. Parce que je crève d'envie de lui balancer ce que j'ai sur le coeur. Ce que je pense de cette traînée. Ce que je pense de nous. Mais je ravale mes mots et lui rends sa liberté. C'est mieux pour lui mais pas pour moi. Pourtant il a raison .... si je le revois avec une autre fille je pourrais pas résister. J'irais les trouver pour lui pourrir son plan cul de la soirée.  " Je suis entrain de tout gâcher putain. " lâchais-je en enfouissant mon visage dans mes deux mains avant de les passer dans mes cheveux.  Oui. Je suis en train de tout gâcher entre lui et moi ... Alors je prends sur moi pour faire bonne figure.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mer 9 Juil - 14:55

i rule the streetsIl ne se rappelait pas la dernière fois qu'il avait eu une dispute avec Su Nah. Ils ne se disputaient que rarement à vrai dire, parce que la plupart du temps, ils se voyaient en un coup de vent : soit c'était elle qui se pointait à son appart pour repartir après le petit-déj', soit c'était lui qui lui demandait de passer une nuit avec lui, avant de partir après deux-trois baisers d'adieu. Dans ces moments-là, autant dire qu'il n'avait que peu de temps pour parler. Et lorsqu'ils en avaient, ils le passaient en tant que bons copains, à se pousser du coude en causant de tout et de rien, et en s'empiffrant de bouffe chinois déjà préparée, ou de pizza réchauffée. Ce n'est pas comme si ils avaient déjà réfléchis sérieusement à ce qu'ils comptaient faire pour plus tard, parce qu'avec leur type de relation, c'était un peu compliqué à imaginer. Parce qu'il arrivait pas à s'imaginer sans Su Nah, même si il se trouvait une autre copine. Il savait pertinemment que sa copine refuserait de rester avec lui s'il continuait de voir Su Nah, mais lui demander de couper court leur relation, c'était trop lui demander. Combien de fois avait-il dit qu'il avait besoin d'elle et qu'elle avait besoin de lui, et qu'ils arriveraient jamais à se démerder l'un sans l'autre. Aish, la vie était vraiment devenue compliquée pour lui. Les mots qui s'échappèrent de la bouche de la brunette par la suite les surprirent tous deux autant l'un que l'autre, Rae Won le premier. Les yeux écarquillés par la surprise, il ne savait pas quoi répondre à ce qu'elle venait de lui dire. A vrai dire, il sentait une colère aussi désagréable qu'une douche froide s'emparer de son corps, au point ou il aurait pu se mettre à crier que ça ne l'aurait pas étonné. Il garda le silence après une telle insulte, préférant garder la bouche fermée. Parce que s'il l'ouvrait, il savait qu'il allait vraiment péter un câble, et se mettre à l'insulter de tous les noms. Ils regretteraient tous deux ce qu'ils s'étaient dits et faits aujourd'hui, il le savait, mais pour le moment, il pensait à tout sauf à après.  C'était les hauts et les bas d'une relation, ils l'expérimentaient pour la première fois, et surement pas la dernière. Mais une seule fois suffisait à Rae Won, dont les doigts tapotaient presque nerveusement la table à laquelle ils étaient installés. Sa colère était largement perceptible, même le serveur n'osait pas s'approcher d'eux pour leur demander s'ils avaient commandés. « C'est bien beau de t'excuser. Mais ça ne rattrape pas ta connerie de tout-à-l'heure » lâcha-t-il d'un ton plus sec qu'il ne le voulait. Il en avait déjà marre de cette conversation, de la réaction en elle-même de Su Nah. Il ne comprenait pas pourquoi soudainement, du jour au lendemain, elle décidait de faire sa jalouse. Ils s'étaient promis de pas tomber amoureux, rien concernant les sentiments, les vrais. Il avait peur de devoir rapporter sa réaction à ça, et c'était la principale raison pour laquelle il s'énervait de la sorte. « Pis j'aimerais te rappeler que c'est toi la première qu'a pas respectée notre contrat. Tu t'énerve parce que je veux baiser avec d'autres filles, alors que toi tu continuais à te taper ton ex, et tu venais me voir que quand il voulait pas de toi? Te fous pas de ma gueule, Su Nah ». Son regard était empli de rage, et il avait l'impression d'avoir perdu le contrôle sur quelque chose. Lui qui déconnait tout le temps, et qui voulait juste avoir un bon moment, voilà qu'il se retrouvait à gueuler sur une fille qu'il aime bien. Putain, si c'est pas la merde ça. Il détourna son regard d'elle lorsqu'elle cacha son visage dans ses mains, passant les siennes sur son menton pour essayer de se calmer. Mais c'était peine perdue, la scène du club ne cessait de jouer et re-jouer dans sa tête. Il finit par se lever en faisant tomber sa chaise, jetant sans ménagement la veste en jean sur Su Nah. « Je m'arrache, ça me gonfle maintenant. Reviens me voir quand tu te seras décidée à me foutre la paix dans mes relations. » Il la planta donc au café, aussi vite qu'il était venu, pour arpenter les rues en attendant dieu sait quoi. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher, mais il se sentait amer. Non seulement son mauvais coté était ressorti à cause de cette stupide engueulade, mais en plus, maintenant, il n'avait plus envie de retourner à son hôtel ; l'envie de dormir avait quittée son corps, tout comme l'envie de passer du bon temps avec des demoiselles brésiliennes. A chaque fois qu'il essayait de réfléchir ou de penser à quelque chose, ce quelque chose s'effaçait pour laisser place a Su Nah. Elle envahissait sa vie, son lit, sa tête, elle était partout, quoi qu'il fasse. C'est comme si le monde entier cherchait à ne pas la lui faire oublier, même s'il l'aurait voulu, il n'aurait pas pu.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mer 9 Juil - 17:16

Tenue <3 J'encaissais ses remarques. J'encaissais ses mots durs. J'encaissais sa colère aussi. Celle qui me crachait au visage et qui me tétanisait. Je n'arrivais même pas à la regarder dans les yeux. Pas même à lever mon visage vers lui. Parce que j'ai honte. Parce qu'il me blesse. Parce que j'ai merdé. Su Nah a merdé. Je m'étais promis de ne jamais tomber amoureuse de lui et même si je ne sais pas si c'est le cas j'ai ces putains de sentiments qui me tordent le ventre. Je suis bien quand je suis avec lui. Quand il me prend dans ses bras et que je bouffe de la glace comme une goinfre en rigolant devant une émission de télé réalité pourrie. Je pensais qu'on aurait besoin que de ça, que de tous les deux mais je me suis trompée. Parce qu'il a besoin de sa liberté, il a besoin d'autres filles, parce que je ne le comble pas assez ... et ça putain, c'est tellement dur à accepter. Ca me rend amère et triste. J'ai mal au cœur et je me rends compte que j'étais la seule a m'enfoncer dans notre relation. Rae Won m'aime bien parce que dans notre folie on est deux. Il aime coucher avec moi parce qu'il y a un peu d'amour entre nous, suffisamment pour rendre nos parties de jambes en l'air particulières. Mais il ne veut pas plus, s'il voulait plus il m'aurait ... demandé ? Je n’en sais rien. Je sais plus ce que je dois penser, croire ou dire. Si ca se trouve je l'ai blessé en lui disant qu'on était rien d'autres que des amis. Alors il s'est contenté de ça et m'a craché sa colère au visage. Parce que je ne suis qu'une idiote qui ne comprend rien. Ouais peut être qu'il m'aime plus que je ne peux le voir ? Ou peut être qu'il déteste vraiment ça ... le fait que je puisse éprouver quelque chose pour lui ...? J'ai ces deux extrêmes qui me broient le cœur et je ne sais pas comment réagir. Quand je me reçois la veste en jean dans le visage j’ai envie de pleurer. Je ne dis rien. Je la récupère en ravalant ma tristesse. Putain. J'ai tellement merdé ... il se barre. Je devrais faire quelque chose alors je me redresse et je l'appelle. Je crie son nom. Mais il continue d'avancer. Il me tourne le dos et si vous saviez combien cette image me torture ... Je suis rentrée directement a l'hôtel mais West m'est tombé dessus, il voulait savoir pourquoi j'avais les yeux rouges et pourquoi j'avais une gueule d'enterrement ... j'adore mon coloc, quand il veut c'est un amour mais il me pompe l'air. Tellement que je finis par ressortir. J’étouffe dans ma chambre et rester en froid avec Rae Won me tue. Je n’arrête pas de penser à lui et ce qu'il a dit ... j'ai envie de me défendre, de me justifier ... de lui parler, je crois tout simplement. Et a croire que le destin est de mon côté puisque je le vois qui marche dans ma direction. Ca fait une heure que je rumine contre lui. Et je crois qu’il ne me voit même pas. Et je craque. Parce que je ne peux pas faire autrement " Ha Rae Won ! " m’écriais-je en arrivant a sa hauteur. Je le pousse en arrière parce que j'ai besoin de le toucher, j'ai envie de lui faire mal. " T'as pas le droit de me faire la gueule pour ça ! Pas après tout ce que j'ai fait pour toi ! " Je le pousse une nouvelle fois les larmes aux yeux. Je ne devrais pas m’en prendre comme ça à lui physiquement mais je sais aussi qu’il ne fera jamais de mal à une fille, surtout pas moi. « T’as pas le droit de me laisser tomber putain ! » Lui lançais-je la voix cassée avant de me reculer doucement, titubant. Je ne parlais pas que de sexe quand je parlais de « nous ». Mais aussi de ses nuits blanches que j'ai passé a veiller avec lui parce qu'il ne trouvait pas le sommeil. Ces repas que je lui préparais pour qu'il se nourrisse d'autres choses que de nouilles. Des ces fou rires qu'on a eut. De ces fausses bagarres qui finissaient toujours par des baisers langoureux. J'ai peut être merdé ce soir mais je ne mérite pas cette torture de le voir me faire la gueule pendant des heures. Et puis je lâche l'information, dans un souffle court, comme l'effet d'une bombe je crois " Je ne couchais pas avec lui espèce d'idiot ... je ne couchais pas avec lui ... il jouait juste avec moi. Il me testait voir si j’accourais toujours a 2h du matin quand il n’arrivait pas a dormir. Tu peux me reprocher tout ce que tu veux mais ne vient pas me dire que je me fou de toi Rae Won ... Je le savais que tu couchais et que tu couches encore avec d'autres filles. Je le sais Rae Won je ne suis pas idiote ... et c'est ton droit. J'ai jamais rien dit ... et je voulais rien de te dire mais ... " Je parlais d'une voix chevrotante, balançant d'une traite tout ce qui me venait a l'esprit. " J'ai toujours couché qu'avec toi. Depuis qu'on a commencé. Tu vois je suis ce genre de fille idiote. Et je t'ai laissé t'amuser Rae Won parce que je n’avais pas le droit de t’interdire quoique ce soit quand moi j'attendais autres choses ... j'ai couché une fois avec lui et il m'a juste achevé Rae Won tu comprends ça ?! " Je suis essoufflée j'ai parlé vite de peur qu'il ne lise entre les lignes. Et c’est le cœur lourd et avec cette panique sur mon visage que je lui lance « Et je suis désolée d’avoir merdé tout à l’heure mais s’il te plait arrête de m’en vouloir ! Me laisse pas tomber s’il te plaît ! » Je trépigne presque sur place parce que moi, c’est tout ce que je vois, c’est tout ce qui me fait peur. Qu’il m’abandonne … je serre mes petits poings et je lève vers lui un regard perdu. Il a le droit d’être en colère et s’il l’est … je crois que je préfère qu’il explose qu’il ne garde tout pour lui. parce que je crois que j’arrive à un stade où j’ai besoin de comprendre ce qu’il a en tête.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Ven 11 Juil - 5:45

i rule the streetsIls avaient tous les deux bien foirés sur ce coup-là. Elle en lui foutant en l'air son plan cul de la soirée, et lui en s'énervant de la sorte. Il n'aimait pas s'énerver, mais vraiment pas, parce que ça faisait ressortir un Rae Won qui était rude et qui disait des choses vraiment blessantes. Jin Sil avait trop souvent vu ce coté-là de lui, ce coté sombre qu'il essayait de cacher sous ses sourires, sous ses fêtes bien arrosées. S'il était bourré toute la journée, c'était pour une raison, il ne fallait pas croire qu'il aimait juste boire de l'alcool jusqu'à ne plus sentir en déglutissant. Dégueuler ses tripes tout les matins n'était jamais une partie de plaisir, et pourtant, c'était son quotidien. Parce que quand il était pété, il savait plus ce qu'il faisait. Et ça l'empêchait de péter un câble, comme ce soir. Il avait pas bu au bar, à vrai dire, il avait à peine eu le temps de mettre le pied là-bas que cette fille lui avait sauté dessus. « Aish. Putain... » murmura-t-il tout bas comme son pied trébucha par terre, et qu'il manqua de se retrouver la gueule sur le béton. Il avait perdu tous ses repères maintenant : non seulement il était dans une foutue ville inconnue, mais en plus, les seules personnes qu'il connaissait lui faisait soit la gueule, soit il avait aucune idée d'ou elles étaient dans la capitale. Il aurait bien aimé placarder des avis de recherche dans les rues, mais il aurait eu vite fait de se retrouver au commissariat. Comment expliquer qu'il se sentait seul et qu'il avait juste cherché à retrouver ses amis. Ce serait une situation terriblement conne. C'était dans des moments comme ça qu'il aurait affreusement eu besoin de sa frangine, ou encore d'Ethan. Même Persée, qu'il n'avait pas vu depuis un petit moment maintenant, aurait été d'une compagnie plus qu'agréable. Mais il marchait tout seul dans cette putain de rue, et sans le vouloir, il fusillait du regard tous ces couples, qu'ils soient vieux ou jeunes. Connards, profitez-en tant que vous le pouvez, bientôt, vous aurez plus personne à qui vous accrocher quand vous vous casserez la gueule. Et lui, il serait là pour se foutre d'eux, une fois qu'ils auraient compris ça. Soudain, ses yeux croisent une paire de prunelles chocolat qu'il connait bien, mais qu'il décide d'ignorer pour le moment, parce qu'il n'est pas encore parfaitement calme. Mais Su Nah n'a jamais été un modèle de patience, et il devrait être le premier à s'en rappeler. Il l'entend crier son nom, mais il fait comme si il ne l'entendait pas, comme si il était sourd. Elle marche dans sa direction, le pousse en arrière pour le retenir d'avancer et de disparaître une fois de plus. Il essaie de se débarrasser de ses mains, de ses poignets, mais elle insiste, et maintenant elle crie. Et tout le monde les regarde, et ils ont vraiment l'air cons. Elle commence à crier, à lui dire tout ce qu'elle a sur le cœur. Parce que lui n'avait rien fait pour elle, peut-être. « Lâche-moi, merde ! » Il crie aussi, parce qu'il en a marre, parce qu'il est fatigué. Il aurait su que leur relation deviendrait comme ça, il aurait peut-être réfléchi avant de tout commencer. Il aperçoit les larmes dans ses yeux, comme elle se recule finalement en le lâchant. Sa voix craque et se brise, et il sent qu'elle est pas loin de vraiment se mettre à pleurer. Il savait qu'elle avait raison, parce que le contrat, c'était aussi ça : rester l'un avec l'autre, ne pas se laisser tomber malgré les moments difficiles. Mais est-ce qu'il pouvait continuer à la soutenir alors qu'elle l'empêchait de vivre? Elle reprit la parole, et sans trop savoir pourquoi, il eut des sueurs froides comme elle s'arrêtait soudainement de parler. Le suspense, c'est bien dans les films, mais là, ça valait l'arrêt cardiaque direct. En fait, il espérait juste qu'elle n'allait pas lui balancer qu'elle était amoureuse de lui, ou quoi que ce soit dans le genre. Parce que sinon, il allait vraiment tout arrêter.  Mais la suite de sa phrase l'énerve un peu plus, comme elle reparle de son ex, et de ce qu'il lui a fait. Mais bizarrement, il ne se sentait pas énervé contre elle, mais plus contre lui. Pour pas n'avoir su la protéger comme il aurait du, comme elle avait fait pour lui autrefois. « Et c'est de ma faute peut-être. Si tu as cru que tu pourrais être avec lui plutôt qu'avec moi? Tu sais, j'croyais que je pouvais vraiment t'aimer, au début. Mais t'étais encore sur lui, sur ce bâtard et sa belle gueule et son fric. C'est pour ça que j'ai laissé tomber. C'est pour ça que je ne fais que coucher avec toi. » Sa voix a baissé d'un ton, il murmure presque. Il avait aimé Su Nah au temps du collège, avant le drame familial qui avait agité sa famille. Il l'avait encore aimée après, lorsqu'il l'avait retrouvé. Mais elle ne pensait qu'à son ex, point barre. Il avait du faire un trait sur elle, et il l'avait véritablement fait.  C'était plus douloureux qu'il ne l'avait pensé, mais il y était arrivé, et aujourd'hui, c'était presque avec indifférence qu'il la regardait. Mais envers et contre tout, il pensait qu'elle est mignonne comme ça, quand même. A piétiner sur place parce qu'elle n'a pas ce qu'elle veut. Il ôta une nouvelle fois sa casquette pour ébouriffer sa touffe de poussin sur son crâne, avant de poser sa casquette sur la tête de Su Nah, pour cacher son visage et ses yeux tristes et brillants de larmes. « On va nul part comme ça, à se battre comme des chiens. Faut qu'on en parle sérieusement, comme des grands. » Il tapote gentiment sa tête, et la colère disparaît petit à petit. Leur petite scène de ménage avait suffi à calmer ses ardeurs, il était comme..refroidi, maintenant. Presque comme si on venait de lui jeter un seau d'eau bien froid à la gueule. « Allez, viens. Faut qu'on cause de ça. » déclara-t-il en attrapant sa main, pour lier leurs doigts et commencer à marcher avec elle à ses cotés. S'ils arrivaient à parler calmement, peut-être qu'ils arriveraient à s'entendre.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Ven 11 Juil - 15:37

Tenue <3 Il est fâché, il est vraiment fâché. J’ai l’air d’une gamine à me dire ça. Mais c’est la première fois que je le vois aussi … aussi furieux contre moi. D’habitude, nous, c’est pas. D’habitude c’est des sourires, c’est des câlins, c’est des fous rires. On ne se prend pas la tête, on profite de l’instant présent. Mais j’ai l’impression d’être partie dans un engrenage que j’arrive plus à contrôler. Parce qu’il y a tout ce que je pense, tout ce que je vois, tout ce que je prends soudainement conscience et tout ce qu’il dit … J’ai merdé, parce que je lui ai dit ce que je voulais jamais lui dire. Parce que j’ai lâché ce que j’avais sur le cœur alors que j’ai toujours refusé de le faire. Quand on a commencé à coucher ensemble, j’aurais du simplement lui dire oui. J’aurais juste du … me laisser aller et laisser tomber avec Young Ja. J’aurais du me tourner vers Rae Won, comme j’en avais envie, mais je l’ai pas fait. J’ai complètement merdé. Je ne l’ai pas fait parce que je suis restée cette stupide petite fille qui refuse que quelqu’un la déteste. Putain je n’étais plus amoureuse de Young Ja, je l’aimais plus, je le détestais même de me faire souffrir comme il le faisait … Mais j’acceptais sa punition, parce que dans ma tête j’étais celle qui avait ruiné sa carrière en faisant éclater consciemment ce scandale … Je l’ai détruit, alors je l’ai laissé me détruire mais en attendant … En attendant j’ai raté quelqu’un avec qui j’étais heureuse. Pour franchement être un couple avec Rae Won il ne nous manquait pas grand-chose … Il nous manquait juste … des mots. Et quand je l’entends me dire qu’il aurait pu m’aimer j’ai juste envie de lui dire de ses taire. Parce que je n’ai pas envie d’entendre ça. Je n’ai pas de l’entendre me dire combien j’ai foiré. Combien je ne suis qu’une pauvre idiote qui passe sa vie à rater le coche. J’ai mal au cœur, j’ai mal au ventre. Je suis frustrée, réellement frustrée, avec cette envie de pleurer et cette rage profonde. Vous savez, celle qui vous vrille les trippes parce que vous êtes impuissant face à la situation. Je pourrais lui dire à Rae Won ce dont j’ai réellement envie, que ces règles je m’en contre fou, que de nos limites j’ai juste envie de les dépasser. J’ai envie de l’arrêter et de l’embrasser, de lui dire de se taire, de lui dire qu’il n’est pas trop tard, de lui dire que maintenant je suis là … Que maintenant j’ai compris, que maintenant … que maintenant je n’ai pas envie de faire d’erreurs … Mais je suis tétanisée. J’arrive plus à parler, ni à bouger. Ni même à réfléchir. Je suis morte de trouille à l’idée de dire quelque chose qui le fera fuir. Puis il me l’a dit … Il a laissé tomber, il ne couche avec que moi que pour le sexe. Et j’ai peur de n’être réduit qu’à ça à ses yeux. Du sexe ? Je ne suis qu’une partie de jambes en l’air comme ça ? Je baisse la visière de sa casquette un peu plus sur mes yeux pour cacher mes larmes qui menacent dangereusement de tomber. Peut-être que je ne suis qu’une princesse après tout. Je suis dévastée parce que je n’ai pas ce que je veux. Parce que j’ai fait les mauvais choix et que maintenant j’en paye le prix. C’est bien fait pour moi, pas vrai ? Mais penser que je ne suis qu’une fille parmi tant d’autres pour Rae Won ça me tue … A cette pensée mes doigts se resserrent un peu plus fort autour des siens et je ravale cette grosse boule que j’ai dans la gorge. Putain … Moi je suis accroc à toi Rae Won tu sais … Et de me dire que toi tu ne dois plus l’être vraiment … Non il ne peut pas me faire ça … Il n’a pas le droit. C’était une règle tacite entre nous, on ne doit pas abandonner l’autre … Il n’a pas le droit de me laisser toute seule avec cette dose de lui dont j’ai constamment besoin. J’attrape le bord de sa casquette et la tourne en arrière d’un geste souple avant de me poster subitement devant lui et de me blottir dans ses bras sans prévenir. Mon visage s’enfouit contre son torse et mes deux mains s’agrippent à son t-shirt dans son dos comme s’il allait me repousser. J’ai besoin de recharger mes batteries. Si c’est la seule chose qu’il pourra me donner alors je lui prends de force. Je le serre contre moi. Je ferme les yeux pour chasser mes larmes et essuie ma joue sur son haut. Il sent bon, son odeur familière m’arrache le cœur. Je n’ai pas envie de me dire que j’ai tout raté encore une fois … Alors je crois que je préfère lui mentir. Je vais me taire, il a raison, je ne voyais que Young Ja quand lui était là, alors maintenant que je suis là, il a raison de ne plus me voir. Je prends ça comme un juste retour des choses. Tu arrives trop tard ma pauvre fille. Puis après de longues secondes je me détache enfin de lui et affiche un petit sourire sur mes lèvres. « Ouais, allons en discuter » tout vas bien Su Nah. Tout ira bien. Contente toi de ce que t’avais avec lui si tu ne veux pas le perdre et tu verras plus tard … tu verras comment ça évolue. Et si ça te tue de le savoir avec d’autres filles … t’as qu’à fermer les yeux et bosser. Bosser, tu sais le faire. Bosser ça t’empêche de réfléchir. Alors bosse. Et là, contente-toi de lui tenir la main et de sourire comme tu l’as toujours fait. J’ai envie de chialer mais ça servirait à rien, alors je lui donne un petit coup d’épaule avant de lui dire malicieusement comme je sais si bien le faire « Tu veux qu’on aille boire un verre ou qu’on se pose sur la plage ? J’ai bien envie de me faire un bain de minuit. » Je ris doucement en sentant sa paume chaude recouvrir ma main qui me parait tout à coup toute frêle. Me lâche pas Rae Won … je t’en supplie. Tu vois, j'agis comme si de rien n'était, parce que nous c'est ça ... nous c'est ... être ensemble comme ça.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Lun 21 Juil - 12:14

i rule the streets Vacances de merde. Il devait être le gars le plus chanceux de toute la terre, pour réussir à non seulement foutre en l'air son rendez-vous, mais aussi celle avec sa copine. Enfin, copine entre parenthèse bien sûr. Il était venu à Rio en pensant pouvoir se détendre, eh bien, il s'était bien fait avoir sur ce coup-là. Il se doutait pas que Su Nah viendrait aussi au Brésil, et surtout que par le plus grand des hasards, il la croiserait dans ces circonstances. Mais il n'était pas non plus venu se réfugier à l'étranger, comme pour l'éviter et passer du temps sans elle, loin d'elle. Il pouvait pas dire qu'elle ne lui avait pas manqué, parce que c'était faux et il le savait bien. Il avait souvent pensé à elle, en se disant qu'il aurait aimé partager tel ou tel moment avec elle. Mais ce moment-là, par contre, il aurait préféré qu'elle n'en soit jamais spectatrice. Comme, ils auraient pas eu à s'engueuler comme des chiens en plein milieu de la rue, devant des gens qui devaient bien se foutre de leur gueule intérieurement. Tiens les petits jeunes, les amoureux, bien fait pour vous, ça vous apprendra à croire que vous êtes faits l'un pour l'autre. Enfin, c'était peut-être lui qui imaginait des choses, aussi, il était capable de se faire des films pour pas grand-chose. Su Nah avait toujours été capricieuse, aussi loin qu'il se rappelle. Pas au point de devenir insupportable, comme les poufs qu'on croisent souvent dans les alentours de la fac, mais assez pour le rendre amer. Parce qu'il se souvenait toujours de son enfance dans ces cas-là. Avec Jin Sil, ils avaient pas le droit aux caprices. Dés qu'ils demandaient un truc, c'était une bonne engueulade, des noms d'oiseaux par ci par là, et au pire, une bonne droite dans le bide direction le plancher des vaches. Ils avaient appris à ravaler leur fierté, à garder la tête haute en enviant les autres, en regardant de loin, en ne touchant qu'avec le regard. Les autres se foutaient d'ailleurs souvent de leurs gueules pour ça, parce qu'ils avaient rien de particulier, rien bien à eux. Mais c'était pas comme si ils avaient eu le choix. Bref, il détestait les caprices. Alors que Su Nah lui en fasse un, comme ça, alors qu'elle sortait de nul part, ça le dérangeait un peu, ouais. Il marchait sans faire vraiment attention à elle, parce qu'il avait vu la façon dont elle avait enfoncée la casquette sur sa tête, et baisser la visière sur son front, pour qu'il voit pas ses yeux. Elle devait surement pleurer, ou tout du moins, essayer de retenir ses larmes. Il avait jamais vu de filles pleurer, de toute sa vie. Les filles qu'il jetait après un soir y étaient habituées, et sa frangine était aussi dur qu'un roc, une vraie dame de fer qui cache bien son jeu. Il ne savait pas si elle s'était déjà dévoilée à quelqu'un de la sorte, mais à lui, jamais, en tout cas. Soudain, comme il réfléchissait à quoi dire, elle tira sur ses doigts pour l'arrêter, et se posta devant lui, sur son chemin, pour l'étreindre. Au début, il fut choqué, et resta immobile, les bras ballants. Elle lui en voulait encore, ou ça voulait dire qu'elle lui pardonnait? Il finit par lui rendre son câlin, en faisant attention à pas l'étouffer contre lui en la serrant trop fort, caressant ses cheveux par habitude. Quel connard, songea-t-il intérieurement. Il avait voulu casser la gueule à son ex pour l'avoir fait pleurer et l'avoir jeté, mais il faisait pas mieux. Il se serait bien frappé lui-même pour se faire la leçon, mais il aurait l'air un peu shyzo', à faire ça comme ça. Il finit par la lâcher en constatant que les gens les regardaient en souriant, comme s'ils voyaient pas ça tous les jours. Limite, ils attendaient plus que ça ces gros voyeurs. Elle sourit, avant de lui donner un coup d'épaule qu'il ne sentit même pas, mais qui le fit sourire aussi. Si elle se forçait, elle se forçait vraiment bien. Son cerveau se réveilla lorsqu'elle parla de bain de minuit, et il cligna plusieurs fois des yeux, essayant de comprendre ce qu'elle voulait dire par là. Il avait beau réfléchir et réfléchir, il ne pensait qu'à des trucs pas très catholiques. Comme le mec qu'il était quoi. « Ouais, j'suis d'accord pour la plage ! » s'écria-t-il joyeusement en balançant leurs deux mains dans le vide, avant de se rendre compte qu'il avait mis un peu trop de joie dans ses paroles. Là, c'est sûr, il était grillé, elle avait compris ce qu'il visualisait. « Okay, le dernier arrivé va dans la flotte ! » cria-t-il à nouveau, avant de lâcher sa main et de commencer à courir en direction de la plage. Il prit des raccourcis comme les barrières, au-dessus desquelles il sautait facilement, et arriva après quelques minutes seulement de course à la plage, le sable fin crissant sous ses baskets. Il se retourna pour attendre Su Nah, un grand sourire aux lèvres.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 29 Juil - 10:32

Tenue <3 Ma relation avec Rae Won, aussi paradoxal que ça puisse être, était celle la plus équilibré que j’avais dans ma vie. Il m’avait tout donné depuis tellement d’années. J’avais trouvé un roc, je savais que je pouvais m’appuyer sur lui n’importe quand, n’importe comment. Si j’étais maladroite, s’il m’arrivait de le blesser, il trouvait toujours la force de me pardonner. Il avait cette faculté à encaisser ma connerie et à me faire ouvrir les yeux. J’étais … j’étais une fille spéciale, enfin je crois que j’avais de sérieux soucis d’affection et je crois que c’est lui qui avait finit par tout prendre en plein visage. Il était celui qui devait faire avec. Je n’étais pas franchement douée comme fille et je faisais souvent plus de mal qu’autre chose. Mais il semblait s’en accoutumer, se dire qu’à côté, je le rendais un peu heureux … Au moins un peu pas vrai ? Je l’espérais. Sincèrement. Parce que si je me montrais aussi dur avec lui, aussi maladroite, c’est seulement parce que je tenais à lui énormément. Et je ne savais pas vraiment lui montrer. Alors oui, je voulais qu’il soit heureux, c’était légitime de ma part. Et je m’y évertuais dans la vie de tous les jours en tâchant de me montrer attentionnée et douce. On agissait comme un couple sans en être un et au final je crois que c’était ça dont j’avais besoin et il n’y avait qu’avec lui que je pouvais avoir une relation aussi tordu. Personne ne pouvait vraiment nous comprendre et je ne demanderais à personne de le faire. Je m’en fiche s’ils nous trouvent spéciale ou tordu. Notre relation ne regardait que nous. Et qu’importe si nous nous aveuglions mutuellement. On y trouvait notre compte nous, c’était là le principal. D’ailleurs l’idée du bain de minuit lui plut. Beaucoup plus que ce que j’avais imaginé. Et j’éclatais de rire devant son expression. Ok, j’ai saisie. Rae Won ne pense pas qu’au sable et à la mer. Ce mec est … irrécupérable. Je le voyais s’extasier et jeter ses mains en l’air comme si je ne venais de lui annoncer la nouvelle du siècle. Mais peut être que le fait de me voir en sous vêtement le mettait autant en joie. Je ris encore en le voyant aussi enthousiaste et le vit partir comme une flèche en me criant que le dernier arrivé allait à la flotte. « Hé ! » m’écriais-je en lui emboîtant le pas. « Tu triches ! » lui lançais-je faussement en colère. Il était partit avant moi et j’ai beau tenté de faire un sprint il finit premier à fouler sable ! J’arrive à sa suite essoufflée et éclate de rire. « Tricheur ! » Je lui lançais un regard faussement fâché et affichais une moue contrariée. Je retirais mes chaussures pour sentir le sable sous mes doigts de pieds que j’agitais. Le jeune homme avait sauté les barrières quand moi je passais en dessous, ce qui me faisait perdre un temps fou ! Je n’étais pas encore Lara Croft à me faire des roulades au sol pour aller plus vite. Moi je serais plus du style à mes faire des bleus et à me plaindre après coup. Je laissais tomber ma veste en jean à mes pieds ainsi que la casquette et mes chaussures. J’attachais mes cheveux à nouveau dans un chignon lâche et planta mes poings sur mes hanches en fixant Rae Won avec un air malicieux. « Ton comportement est très puéril tu le sais ça ? On n’est plus à l’école Rae. » Mon ton qui se voulait dur fut trahis par mon éclat de rire alors que je le suis sautais dessus. J’enroulais mes jambes sur ses hanches en tentant de le faire tomber sur le sable. « Ca mérite une punition ! » couinais-je en lui faisant une clé autour du cou, avec ma force de mouche j’étais loin de pouvoir l’étrangler, mais si je pouvais au moins contrôler un peu cet animal ! Je riais tellement que j’avais du mal à avoir de la force, mais ça n’empêchait pas que je m’amusais avec le jeune homme en voulant désespérément le jeter au sol pour éviter qu’il ne me foute à la flotte. Parce que ouais, le tsebe n’a pas tendance dire des parles en l’air. Et si je veux préserver ma santé il faut que j’attaque en première. Mais c’est comme m’attaquer à un géant. Alors je me dis que si je m’accroche à lui, au pire, on sera deux à la flotte. Qui à dit que c’était un comportement de gamin ?


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 29 Juil - 15:36

i rule the streetsIls avaient eu de la chance qu'il était déjà très tard et que plus personne n'était dehors à cette heure-là. Sinon, avec la foule qui déambulait dans les rues chaque jour, ils auraient eu encore plus de soucis à parvenir jusqu'à la plage. Pour lui, ça aurait juste ajouté plus de fun, mais ça aurait été chiant pour Su Nah. S'ils devaient jouer des coudes et pousser tout le monde pour arriver à la plage, il y aurait certainement eu des morts, à l'heure qu'il est. Il la regarda arriver en courant aussi vite qu'elle le pouvait, même si elle voyait qu'il était déjà arrivé à leur destination. Elle n'allait pas abandonner si facilement non plus. Il connaissait plus que bien sa Susie', elle était une véritable battante. A part pour les garçons, mais ça, c'était autre chose, parce que bien des filles avaient du mal à gérer leurs histoire d'amour. Il disait ça en connaissance de cause : Su Nah et son ex, Jin Sil et...ses mecs. Disons qu'il avait un peu du mal à suivre sa sœur, et ce depuis bien longtemps. Au début, lorsqu'elle lui avait dit qu'elle était avec Ethan, il ne le connaissait pas si bien que ça, alors il s'en était un peu foutu. Ils s'étaient séparés, et elle avait commencée un truc avec son taré. Comment il s'appelait déjà...raah, il arrivait même pas à s'en souvenir. Cet enfoiré avait fait des choses pas possibles à sa sœur, il lui avait rendu la vie dure. C'était un connard, il méritait que de crever. Mais bon, depuis qu'Ethan avait dit qu'il allait s'en charger, il avait laissé tombé l'affaire. Disons juste qu'il surveillerait attentivement ce connard de service, ainsi que le prochain mec de sa sœur. Il essuya du dos de sa main son front, couvert de sueur à cause de leur petite course, et la regarda se débarrasser de ses vêtements avec un sourire vicieux aux lèvres. N'importe qui aurait dit, rien qu'en le regardant maintenant, que c'était un gros voyeur. Mais il faut savoir apprécier les petits plaisir de la vie aussi, hein. Heureusement que sa virginité était parti avant ses 20 ans, sinon, il aurait vraiment eu honte. Ses vieux frères n'en auraient pas ratés une pour se foutre de sa gueule, et il aurait été vraiment désespéré. Au point de payer des filles pour coucher avec lui. Mais bon, avec son attitude de beau-gosse, il arrivait à les attirer comme des abeilles par du miel, sans même parler de l'argent qu'il avait, alors. Désormais en t-shirt et en short, Su Nah avait les yeux qui brillaient, et il savait exactement ce que ça voulait dire : qu'elle avait quelque chose en tête. Mais il ne savait pas quoi. « J'ai pas triché, c'est toi qui est lente ! » se défendit-il en se moquant d'elle. Bon, c'est vrai qu'il avait pas joué fair-play en sautant les barrières alors qu'elle devait passer en mode limbo au-dessous. Mais bon, il avait toujours une excuse pour faire le gamin. A son âge, ça devenait inquiétant. Il crut trois secondes qu'elle allait vraiment l'engueuler, mais son éclat de rire la trahit assez rapidement, et il rit de concert avec elle, amusé. Elle ne ferait pas une bonne mère, pour la bonne raison qu'elle n'arriverait pas à réprimander ses enfants lorsqu'ils feraient quelque chose de mal. Elle mit finalement son plan à exécution en lui sautant dessus, manquant déjà de le faire tomber par terre. Heureusement, le blond réussit à garder sa balance, essayant en vain de chasser ses jambes enroulées autour de sa taille, tandis qu'elle opérait une clé sur son cou, comme une catcheuse professionnelle. Enfin, il aurait dit ça si sa force aurait été celle d'une catcheuse professionnelle, mais ce n'était pas, mais alors pas du tout le cas. Il éclata de rire encore plus, sentant son estomac commencer à le tirailler à cause de ses fous rires. Entre elle et Ethan, il allait vraiment finir à l'hosto pour que dalle. Pas du tout dérangé par ses bras autour de son cou, il avança en direction de la mer, ses pieds entrant déjà en contact avec l'écume blanche et mousseuse qui venait lécher le sable de la plage. Tsebe un jour Tsebe toujours : il tiendrait sa parole de la mettre à l'eau. Mais il se rendit rapidement compte qu'il n'y arriverait pas si facilement : même si elle n'avait aucune force, elle s'était tant et si bien tortillée autour de lui qu'il n'arrivait pas à se débarrasser de ses jambes ou de ses bras : ils revenaient toujours. « C'est toi qui vas être puni si tu fais pas gaffe ! » la prévint-il en riant à nouveau, trébuchant contre les vagues qui lui arrivaient désormais jusqu'aux genoux. « BANZAI ! » hurla-t-il de toute la force que lui permettait ses cordes vocales, qui allaient surement souffrir demain, avant de se jeter lui-même dans l'eau, entraînant Su Nah avec lui dans la flotte. Ils allaient être trempés, et avoir froids, mais ça valait le coup. S'amuser comme ça, c'était pas permis tout les jours, alors autant en profiter pendant qu'ils le pouvaient.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Ven 1 Aoû - 23:22

Tenue <3Accrochée à lui je compte bien rester perchée là-haut et avoir ma vengeance. Je n’ai pas beaucoup de forces, mais qui sait, peut-être que si je pèse tout moi plume dans ses bras, la gravité jouera en ma faveur et le fera tomber au sol. Oui, je place beaucoup d’espoir en ma tactique. J’y arriverais un jour et si ce jour pouvait être aujourd’hui ça m’arrangerait … J’éclate de rire en lui trouvant toutes les menaces du monde possible, comme si j’avais une quelconque crédibilité. Je n’ai même pas cherché à savoir s’il y avait des gens autour de nous. Qu’ils nous regardent, je m’en moque, moi je profite de ma vie, à l’autre bout du monde avec un homme que j’aime. A ma façon c’est vrai mais je l’aime. J’ai envie de lui faire oublier l’incident de ce soir. J’ai merdé, complétement. Je ne sais pas ce qui m’a pris, je suis partie comme une furie, j’ai explosé et je lui foutue en l’air ses plans pour la soirée. Je suis l’amante la plus nase qui soit sur cette terre et j’avais peur d’avoir cassé quelque chose entre nous. Mais Rae Won était tellement particulier pour moi que parfois il m’arrivait de dépasser les limites. Pourtant je savais où était ma place. Ce n’est pas comme si il ne savait pas lui-même me dire ce qu’on était. Il n’avait pas de mot, mais il savait au moins qu’il n’était pas amoureux de moi et qu’il ne voulait pas l’être. A partir de là … j’avais créé notre petit univers en veillant à ne pas tomber dans ses filets. Ceux qui sont traites et qu’on ne remarque pas toujours. Ceux qu’on pense être capable de se débarrasser rapidement et qui nous emprisonne finalement. Incapable de s’en débarrasser. On se réveille un beau matin, enchainée sans savoir si on veut ou peut se défaire de ces liens. Alors on attend,  on attend de voir comme ça va évoluer, mais ça n’évolue jamais vraiment comme on le voudrait. Alors je préfère éviter ce piège, bien que l’idée m’ait effleuré quelques fois. « Tu vas voir si je suis lente ! » m’écriais-je en resserrant ma prise autour de son bassin. You gonna die. Ouais, je veillais à ne pas tomber amoureuse, tomber ça fait mal. Ça fait mal alors autant éviter. Rae Won s’avançait déjà vers la mer alors que je tentais de l’en dissuader « Non ! Ne fait pas ça ! Rae Won ne fait pas … oh mon dieu ! Laisse-moi descendre ! » Et moi qui voulait le coller pour le faire tomber, me voilà à essayer de le fuir alors qu’il me maintenait contre lui. Quand l’eau me lécha les pieds je poussais un cri de surprise et remonta rapidement mes jambes. Finalement je vais rester dans ses bras hein. Son rire me faisait rire et ça réchauffait mon cœur. « Non Rae Putain ! » m’écriais-je avant d’éclater de rire. Je lui écrasais la tête contre ma poitrine en tentant de grimper le plus haut possible. S’il le fallait j’étais prête à m’asseoir sur ses épaules. Et le voilà qui me menace de me punir ! Il ose me menacer ?! Je plissais mes yeux, prête à répliquer alors qu’il se mit à hurler et se jeta dans l’eau m’entrainant à sa suite. Mon souffle se coupa au contact de l’eau et je bus la tasse je crois. Il faut dire que vouloir rigoler sous l’eau n’étais pas une de mes meilleures idées. Un peu paniquée je dois l’avouer je m’accrochais un temps au jeune homme avant de remonter à la surface pour cracher mes putains. « Putain ! » criais-je en poussant une exclamation de surprise. « J’ai bu par le nez ! » avant d’éclater de rire comme si c’était la chose la plus dingue qui puisse exister au monde. J’arrosais Rae Won en riant aux éclats. Les baignades de nuit étaient interdites normalement, parce que c’était très dangereux et si j’étais censé me faire discrète j’oubliais totalement la consigne. Soudain je sentis quelque chose me frôler le mollet. Je poussais un cri de peur en me tournant d’un coup comme si je pouvais voir quoique ce soit dans l’eau. C’était peut-être le fruit de mon imagination mais je sentais vraiment quelque chose sur ma jambe. Et une fois encore ça me frôla. Un cri de peur s’échappa de mes lèvres alors que je tentais de courir vers Rae Won mais avec l’eau je donnais plus l’impression de faire du surplace. Et en voyant le visage hilare du garçon je l’arrosais en lui criant l’air bougon « Mais rigole pas si ça se trouve je vais me faire bouffer tout cru ! » Et plus de Susie ! Haha ! Il serait bien embêté hein ! J’avançais vers lui parce que malgré j’étais une vraie flippette et je n’avais pas envie de mourir seule ! « Ne fuis pas Ha Rae Won ! » lui ordonnais-je l’air faussement sévère avant de lui envoyer de l’eau à nouveau au visage. J’attrapais une algue au passage et lui sauta dessus pour la glisser dans son t-shirt. C’est dégueulasse ce truc. C’est gluant putain. J’éclate de rire avant de fuir loin, le plus loin possible, freinée par les vagues. D’ailleurs je plonge quelques instants pour échapper à la vision de Rae Won et ressors quelques mètres plus loin, dans le dos de Rae Won avant de retirer mon t-shirt « Tu t’es perdu petit chat ? » Lui demandais-je d’une voix faussement inquiète et lui lance mon t-shirt lourd et mouillé au visage. Oups. Je ris à nouveau en me laissant tomber en arrière pour nager quelques brasses coulées. Enfin plus coulées que brasse.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Lun 4 Aoû - 15:06

i rule the streetsC'était vraiment une idée de con qu'ils avaient eu sur ce coup-là. Comme à peu près toutes ses idées, à vrai dire. Parce que non seulement ils étaient trempés, mais comme il faisait déjà nuit, il faisait froid. Ouais, on a beau être à Rio, il y fait pas tout le temps beau et chaud, faut pas croire. Ça c'était vraiment des conneries d'étrangers. Son intention avait été de piéger Su Nah, mais il avait l'impression de s'être lui-même puni, parce qu'il avait lui aussi bu la tasse comme Su Nah, et sérieusement, il y avait rien de plu désagréable que cela. Il secoua sa tête de droite à gauche en faisant voler des gouttelettes d'eau autour de lui, et sur Su Nah par la même occasion, tel un chien s'ébrouerait après une bonne baignade dans une flaque de boue. Pas très poétique, c'est sûr, mais ça correspondait bien au personnage. Trop bien, même. Il se frotta les yeux un moment, faisant la grimace à cause de l'eau qui était rentrée dans ses yeux, qui brûlait comme si il avait renversé de l'alcool à 90 dessus, avant de chercher Su Nah du regard. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire quand il la trouva non loin de lui dans les vagues : elle avait les cheveux plats sur son crâne, et elle avait l'air choquée. C'était vraiment hilarant comme scène. Et après, on s'étonne que le Ha n'ait pas de petite amie officielle. C'est sûr que se foutre de leur gueule est pas forcément une bonne idée pour commencer. « Tu devrais te voir, tu pourrais imiter une algue là ! » plaisanta-t-il entre deux fous rires, toussant à cause de l'eau encore dans sa gorge. Un vrai gosse. Son rire redoubla d'intensité lorsqu'elle s'écria qu'elle avait bu la tasse, et elle se joignit rapidement à lui. Sérieusement, heureusement qu'il faisait tard et que personne ne se baladait à cette heure-là, parce que sinon, ils auraient eu peur. Ils auraient appelés les flics en leur disant qu'il y avait deux tarés qu'essayaient de se noyer mutuellement sur la plage. Comment expliquer par la suite que c'était juste pour rire. Ahem. Ils finirent par s'arroser l'un et l'autre d'eau en riant aux éclats, la dispute de tout-à-l'heure déjà oubliée. Normalement les baignades de nuit étaient interdites, et ils allaient très certainement se faire sévèrement réprimander si ils se faisaient attraper maintenant. Mais pour l'heure, ils s'en foutaient des consignes, des règles ; ils envoyaient tout bouler, ils foutaient en l'air pour quelques instants de pure liberté et de joie. Soudain, Su Nah poussa un cri aigu largement terrifié, avant de regarder ses pieds, qui disparaissaient dans l'eau noire. Il continua à rire en croyant qu'elle essayait de lui faire peur, avant de se taire lorsqu'elle lui cria que c'était pas le cas, et qu'elle avait sentie quelque chose sur son mollet. Aussitôt, il se rapprocha d'elle, en donnant de puissants coups de pieds autour d'elle, comme pour chasser quoi que ce soit qui s'était approché d'elle. Si faut, ce n'était qu'une plante, mais bon, on n'est jamais trop prudents. On trouve la méduse bien jolie jusqu'à ce qu'elle nous pique. La seconde d'après, ils étaient à nouveau repartis dans leur délire ; Su Nah le piégea à son tour lorsqu'elle glissa une algue dans son t-shirt. Plus dégueulasse que ça, il y a pas. Il se retrouva à se tortiller dans tous les sens en essayant d'ôter la plante verte qui se collait à sa peau, avec une grimace de dégoût au visage. En plus, si ça restait sur la peau, ça finissait par sentir mauvais. Une fois ceci fait, il s'apprêtait à se venger de la jeune femme lorsqu'il se rendit compte qu'elle s'enfuyait déjà loin de lui malgré le courant de l'eau, qui les freinaient tous les deux dans leur course. En même temps, courir dans l'eau, quelle idée intelligente. Les Petalous ce serait bien permis une petite remarque là-dessus, mais c'était pas le moment ni l'endroit de penser à eux. Soudain, Su Nah plongea, échappant aux yeux du Ha, qui la chercha à la surface de l'eau, un peu déboussolé. Un bruit d'eau l'avertit dans son dos, et il se retourna pour découvrir Su Nah derrière lui, l'air amusée et joueuse. Il allait lui répondre, mais elle ne lui en laissa pas le temps, et lui jeta son t-shirt lourd et imbibé d'eau au visage. Il s'en débarrassa avec quelques difficultés, s'essuyant à nouveau les yeux. Un sourire rusé se dessina sur ses lèvres comme il la vit nager sur son dos, faisant face au ciel couleur d'encre au-dessus d'eux. Il plongea sous l'eau, silencieusement et lentement, pour se rapprocher de sa silhouette qui se dessinait sous l'eau, malgré l'obscurité. Et tout d'un coup, il attrapa sa jambe pour la tirer sous l'eau, la lâchant assez rapidement pour ne pas la noyer non plus. Il refit surface en éclatant de rire, de l'eau plein la gorge, encore une fois. Mais ça valait le coup. « Fais attention Su Nah, je crois qu'il y a une bestiole bizarre ici ! » la prévint-il en riant bruyamment, se tenant le ventre. Il allait encore avoir mal au ventre demain. Décidément, que ce soit chez lui ou ici, il n'arrêtait jamais de rire dans sa vie, lui.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 5 Aoû - 0:41

Nan mais genre je ressemble à une algue. OK, c’est vrai je le concède, je n’ai pas les cheveux des pubs l’Oréal quand ils sont mouillés et qu’ils sont collés à mon visage. Mais aucune fille n’est aussi sexy après avoir bu la tasse d’accord ! C’est tout ce que j’avais à dire pour ma défense. Et puis boire de l’eau salé par le nez … Bon sang, je sens des canaux dont je ne soupçonnais pas l’existence. Au moins maintenant j’ai l’impression de pouvoir respirer autant que je le voulais. Je joue avec lui, comme si nous étions retombés en enfance. On ne voit pas le temps passer et si on a froid qu’est-ce que ça peut faire ? On aura bien le temps de tomber malade demain. Je crois que ce qui manque le plus quand on est adulte c’est l’insouciance, et avec quelques rires et quelques chamaillerie je le retrouvais avec Rae. On est en vacances à l’autre bout du monde, c’est interdit de se sentir abattu par le quotidien qui nous attend à Suwon. Ici on est libre, on peut faire ce qu’on veut. On peut redevenir des gamins et se couler dans l’eau si ça nous faire rire. D’ailleurs je ne me prive pas pour le faire. De toute façon, avec la force qu’il a, il va finir par me rejeter. Et pendant un instant je me demande s’il a bien retiré son téléphone de ses poches ou ses papiers s’ils les avaient sur lui … Non pas que je pense que mon ami est stupide, mais disons que c’est le genre de conneries qu’on est capable de faire. Je nage sur le dos pour avoir l’impression de flotter. J’adore faire la planche, les bras et les jambes écarter en forme d’étoile je regarde le ciel à qui je fais un clin d’œil. Putain, je suis bien là sérieux. Je suis léger comme une plume, je nage dans une mer gelée, alors qu’il fait super froid. Je caille, j’ai peur parce que je sens des trucs sur mes jambes qui me pique depuis tout à l’heure, bien que j’ai mon chevalier servant près à donner des coups de pieds pour moi au cas où, mais je trouve le moyen de me sentir bien. Parce qu’après tout je suis à Rio merde, avec mon ami et on se prend le meilleur bain de minuit de la vie. Soudain je sens quelque chose qui s’agrippe à ma cheville et je pousse un cri en se sentant happé. A y est ! Je le suis persuadée, un requin vient de me manger. Putain non, je suis trop jeune et trop belle pour finir bouffer par un requin. Ok, blague à part, je crois que j’ai de l’eau dans mes poumons à ce rythme-là. C’est en sentant les jambes de Rae Won que je le maudis de sa blague qui mérite une petite vengeance. Alors au lieu de sortir reprendre ma respiration je m’enfonce dans l’eau et m’éloigne de lui de quelques brasses. Merde j’ai plus pied. Voilà, avec ces conneries je me retrouve à baliser toute seule dans mon coin. En plus le courant est fort. Putain, je rame comme pas possible pour revenir. Mais je me débrouille toute seule et me cache dans l’eau pour le faire paniquer un peu la tête d’ampoule qui a essayé de me tuer. Enfin j’espère qu’il s’inquiète ! Imaginez s’il rentre simplement à l’hôtel sans savoir si j’étais vivante …. Ouais là je crois que je serais prête à le hanter pour le reste de sa vie. Et s’il s’inquiétait vraiment, c’était méchant de le faire paniquer un peu ? Mah, ce n’est pas pour bien longtemps, juste le temps de lui faire payer son acte sans pareil. Me couler, moi ! Sa Susie. Tututu, c’est un acte répréhensible d’une punition sévère qui se réglera sur l’oreiller. Je crois l’entendre qui m’appelle, ou bien est-ce mon esprit qui le veut, et mon rire dans les petites vagues qui m’amène à lui se transforme en bulle. Je pense que la plaisanterie à assez durée, je ne veux pas non plus lui faire frôler la crise cardiaque hein … je nage dans l’eau tel un alligator, seuls mes yeux, surement rougis par le sel, sortent de l’eau. J’avance doucement jusqu’à lui et sort brusquement de l’eau en l’arrosant « Bouh ! » Puis je me jette sur son dos en m’y accrochant comme un Koala. J’ai l’impression de passer ma vie sur lui. Mais est-ce que c’est de ma faute si on a toujours ce besoin de se coller l’un à l’autre, aussi bien lui que moi. « T’as eu peur ? » lançais-je taquine sans préciser si je lui parlais de ma disparition ou de ma petite réapparition. Je souris et ajouta « T’as voulu me noyer » avant d’afficher une petite moue joueuse et triste. Je me cramponnais à nuit frigorifiée, et ce n’était pas forcément la meilleure idée du siècle de me coller à lui et son t-shirt mouillé. L’eau avait fini par me paraitre presque bonne, mais l’air de la plage contrastait beaucoup trop et ça me donnait la chair de poule. Je passais ma main sur mon visage pour chasser l’eau qui coulait, et je fis pareil avec son visage, lui épargnant ces petites gouttes désagréables qui coulait sur son front. Ce n’est que là que je me rendis compte que j’étais un peu essoufflée d’avoir nagée, et surtout paniquée à l’idée de ne pas pouvoir revenir.


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mar 5 Aoû - 7:55

i rule the streetsPour le coup, il s'était dit que c'était une sacrée bonne idée, de se venger en lui faisant peur de la sorte. Elle l'avait bien méritée après tout, depuis qu'ils étaient arrivés à la plage, elle faisait sa maligne en essayant de le dominer. Mais il n'était pas quelqu'un de si facile à soumettre tout de même. Enfin, ça, c'est ce qu'il croyait, parce qu'il y avait déjà Jin Sil et Su Nah qui l'avait toutes les deux à leurs pieds. Enfin, c'est tout de même un tsebe, il fallait bien qu'il se donne une image de gros dur qu'on ne fait pas trembler si facilement. En vrai, si sa frangine lui gueulait dessus, aucun doute qu'il s’enfuirait la queue entre les jambes. Même Ethan ne faisait pas son malin avec elle. Sa sœur n'était pas quelqu'un avec qui on pouvait rigoler si facilement, c'est le cas de le dire. Et quand on la cherche, on la trouve, et autant dire que c'est pas très à voir quand c'est le cas. Autant pour elle que pour le gars en face d'elle. Il passe une main dans ses cheveux trempés, qui lui collent au visage, pour voir devant lui. Entre elle et lui, il était bien celui qui ressemblait le plus à une algue. Enfin, lui, on aurait dit que ses cheveux avaient disparus, parce qu'ils étaient courts et mouillés. Il rigola encore un moment tout seul de sa bonne blague, n'attendant que Su Nah pour émerger et s'énerver contre lui. Sauf qu'il risquait d'attendre longtemps ; en effet, quelques minutes plus tard, la jeune femme n'était toujours pas remontée à la surface. Au début, il crut qu'elle lui faisait encore une blague, mais il commença rapidement à flipper. Il avait pas noyée son amie quand même. Surtout pas à Rio, à l'étranger. Imaginez donc la scène : il noie son ami pendant un voyage à l'étranger alors qu'ils prenaient un bain de minuit. Il avait rien contre le fait d'être connu, mais là, c'était peut-être un peu trop pour lui. Ses yeux sondèrent l'eau noire comme de l'encre autour de lui, à la recherche d'une moindre trace de Su Nah. Sans grand succès. « Tu peux remonter maintenant, c'est plus drôle ! » Seul le silence lui répondit, et il commença à se déplacer dans l'eau pour essayer de la retrouver, paniqué. Il avait entendu tellement d'histoires comme ça, de gens qui se noyaient par faute d'attention. Ça pouvait arriver n'importe quand à n'importe qui, et comme il était surement le gars le plus chanceux de cette planète, il était le candidat prédestiné à une telle situation. « Su Nah ? Eh oh, Su Nah ! » s'écria-t-il, sa voix trahissant légèrement sa peur. Su Nah connaissait du monde, en plus. Non seulement il s'en voudrait à mort pour l'avoir noyée, mais il aurait la chance de souffrir une centaine de morts à cause de ses amis avant de pouvoir mourir. C'était pas cool, sérieusement, c'était tout ce qu'il ne voulait pas qu'il lui arrive. Et comme par hasard, fallait que ça lui arrive. Il n'entendait aucun mouvement d'eau, rien qui puisse lui indiquer ou elle se trouvait. Il ne la vit pas derrière lui, tout comme il ne l'entendit pas se relever pour lui gicler de l'eau-dessus avec un -bouh qui le fit sursauter brusquement. Au point ou il retomba dans l'eau pour boire la tasse à nouveau. Lorsqu'il émergea à nouveau, en toussant pour chasser l'eau de ses poumons, Su Nah sauta sur son dos pour s'agripper à lui, comme un koala. C'était drôle de voir comment ils ne pouvaient pas passer une seule seconde sans toucher l'autre. C'était comme si ils s'assuraient toujours de la présence de l'autre en touchant son corps, bien vivant, sans risque de le voir disparaître en fumée, comme une simple illusion. « Putain, un peu que j'ai eu peur ! Imagine si tu t'étais vraiment noyée? J'aurais été mal moi ! » s'exclama-t-il avec une moue boudeuse, faussement contrarié. Il s'était fait avoir à son propre jeu, ça le frustrait un peu. Mais au moins, elle était vivante, c'était le plus important. Maintenant, ils frissonnaient tous deux à cause du froid, et leurs vêtements étaient encore trempés ; autant dire que ça n'arrangeait pas la chose. « Je plaisantais, tu sais que je fais que ça dans ma vie. Qui voudrait vraiment te noyer, hein? » rétorqua-t-il avec un sourire amusé au coin des lèvres, la laissant chasser les gouttes d'eau sur son visage. Ils devaient vraiment avoir l'air malins, maintenant : mouillés, les yeux rouges à cause de l'eau. Il attrapa ses jambes pour bien les tenir et les serrer autour de sa taille, pour s'assurer que Su Nah était bien accrochée et qu'elle ne tomberait pas, avant de faire de même pour ses bras, qu'il lia autour de son cou. « Accroche-toi bien à moi. On rentre avant de finir congelés ici. » Il revint sur la plage pour ramasser leurs vêtements, qu'il enroula autour de sa taille en faisant un nœud, ignorant le sable sous ses pieds qui se collaient à sa peau mouillée. Puis, il commença à prendre le chemin de l'hôtel ou il séjournait pour le voyage, sans même demander à Su Nah si elle voulait rentrer toute seule, ou si elle logeait ailleurs. De toute façon, elle aurait besoin de prendre une bonne douche bien chaude, et le chemin le plus court était celui de son hôtel.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Cho Su Nah
MINI KING
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 485
MERDES LAISSÉES : 756

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Mer 6 Aoû - 2:32

Tenue <3 Accrochée à lui comme un koala je me presse contre son torse mouillée. Je souriais de ma petite plaisanterie et pu presque sentir son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine. J’avais une pointe de remord tout de même en voyant son expression un peu perdu. J’ai presque envie de m’excuser, je ne voulais pas qu’il ait si peur. Qui voudrait me noyer ? Je connais au moins deux personnes sur cette terre qui le voudrait ? Et puis pendant un quart de seconde je pense à mon petit frère. C’est bref, rapide, presque trop fugace pour marquer mon esprit, mais c’est là, ça marque et laisse une empreinte désagréable sur mon cœur. Alors je lâche un petit rire pour toute réponse. Ouais, qui voudrait me noyer, je suis trop mignonne c’est ça ? Ouais, laissez-moi y croire. Regardez-moi c’est deux gamins dans l’eau, c’est grand adulte qui voudrait ne pas l’être. Enfin pour ma part. J’enfouis mon visage dans le creux de son cou alors qu’il propose de sortir de l’eau. L’idée me semble tout à coup parfaite. Je me sens mal à l’aise dans l’eau, puis surtout j’ai froid. Je me resserre un peu plus contre lui, appréciant le fait que je n’ai pas à faire d’effort. Je cache mon sourire contre son épaule en m’accrochant à lui pour ne pas le gêner. L’air me pique presque la peau et j’ai vraiment froid. J’imagine que pour lui c’est pareil. Et c’est peut-être même pire avec son t-shirt mouillé qui lui colle à la peau comme ça. Arrivée sur la plage je descends de son dos, je ne suis pas une princesse non plus. Je foule le sable ne grimaçant. Bwah, je n’aime pas cette sensation désagréable qui me colle au pied mais après tout, pourquoi m’en plaindre, je suis sur une plage du bout du monde, ce n’est pas un peu de sable après tout. J’attrape ma veste en jean et l’attache pour cacher mon soutient gorge et même si elle m’arrive au-dessus du nombril ça suffira largement pour rentrer. J’enfile mon t-shirt en sautillant sur place et attends Rae Won qui au final a été plus rapide que moi. Je le suis avant d’essorer mon t-shirt, de grosses gouttes tombent sur le sable que je m’amuse à écraser en marchant dessus. « Il caille c’est fou ! » lançais-je à Rae Won en frissonnant à nouveau. « Regarde, j’ai la chair de poule ! » lui dis-je en fourrant mon avant-bras sous son nez pour l’embêter. C’est gamin j’en ai conscience, mais c’est mon quart de folie. J’arrête Rae Won pour lui visser sa casquette sur la tête. Hors de l’eau, j’ai l’impression d’être lourde et surtout d’être toute petite face à lui. Comme d’habitude en fait. Je me hisse sur la pointe des pieds et lui ajuste sa casquette. « Voilà qui est mieux » assurais-je dans un sourire. Je remonte mon short en me tortillant, ce qui n’a rien de très féminin, ni de très classe, on dirait plus un petit singe, mais Rae est habitué à ce spectacle et l’avantage d’être avec un ami, même avec un avec qui on couche, c’est qu’il n’y a plus vraiment de tabou et gêne. Arrivé sur le bitume je frotte mes pieds avec l’espoir de pouvoir remettre mes chaussures, mais devant l’ampleur du travail, et sentant déjà la désagréable sensation du sable qui griffe mon pied dans ma chaussette, je préfère renter pied nu. « O n va à ton hôtel honey ? »demandais-je en rattachant mes cheveux. Histoire de savoir si quel distance je devrais parcourir à pied. Je lui attrape la main et glissa la mienne dedans sans chercher à comprendre si j’avais le droit de faire ça ou non. Mon autre main s’accrochait à son bras alors que je lui reparlais de ce qu’il y avait eu dans l’eau « Je suis sûre que c’était des méduses ! Ou des mini bébés requins … si ça se trouve ils se sont perdus et ils nagent près des côtes ! » Oui c’était tout un film dans ma tête. Les dents de la mer II pour être exacte. Même si entre nous j’aurais déjà un bout de mon mollet si ça avait été vraiment le cas. Tout au plus c’était des algues qui me chatouillaient … Mais j’avais le sens des grandeurs … « Oh d’ailleurs je suis allée nager avec des requins avec Su Ah ! » ajoutais-je soudain excitée au souvenir de cette journée parfaite avec ma belle su. « On était dans une cage mais je te le dis, on n’a pas fait les fières en voyant le requin s’attaquer à la cage énervé. Mais c’était … sensas ! » Je parlais vite et mes yeux brillaient d’une lueur enthousiaste. J’avais lâché son bras pour mimer l’attaque du requin et lui montrer combien nous étions près de lui. « Après on est allé manger, mais je t’avouerais qu’on avait l’estomac un peu noué après tant de sensations ! » je lâche un rire amusée avant d’ajouter « C’était une bonne journée fille. C’est la première fois que j’ai pu parler autant avec elle. On s’est confiée sur pleins de sujets, enfin tu vois le genre ! » Je me demande quelle serait sa réaction s’il savait que j’avais parlé de lui. Ca me fait sourire que j’esquisse en regardant mes pieds fouler le sol. Les passants nous regardent bizarrement et certains s’écartent sur notre passage ce qui me fait rire. « Putain, ce que les gens sont coincés … » constatais-je dans un soupir en levant les yeux au ciel. Puis, changeant à nouveau de sujet, comme si j’avais peur de laisser échapper une occasion, je lui demandais « C’est vrai que tu aurais été mal si j’étais plus là ? » Le ton de ma voix sonnait comme si je croyais ça impossible. Pas qu’il ne puisse pas se sentir mal ou qu’il puisse tenir à moi … Enfin j’en sais rien, ça fait toujours un peu bizarre de voir à quel point quelqu’un peut tenir à vous. Et tout à l’heure en prenant conscience que je pouvais le perdre, je me rendais compte que sa remarque avec plus d’importance que je ne l’aurais cru. Je baissais le regard, timide pour le coup, pudique de ce genre de choses. Il peut juste me dire un petit oui, je serais contente. Même si je me doute qu’il tient à moi, c’est toujours plus … concret de se l’entendre dire, même avec des sous-entendus. Je me mordillais la lèvre inférieure en grattant mon ventre distraitement, alors que mes chaussures pendaient dans mon autre main. On continuait d’avancer vers l’hôtel et une petite boule se formait dans le creux de mon ventre. Tiens, depuis combien de temps je n’avais pas ressenti de l’appréhension ?


❥  part of me .... •
She was so lost, then she was so in love.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Ha Rae Won
NIGHT, PARTY
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 537
MERDES LAISSÉES : 325
ÂGE : 21

MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3 Jeu 7 Aoû - 15:58

i rule the streetsIl ne se rend même pas compte de la débilité qu'il lui a sorti en lui parlant de noyade. Il n'était pas sherlock, ça, c'était le cas de le dire, parce qu'il aurait quand même pu s'en rappeler depuis que c'était de son amie dont il parlait, là. Mais bon, faire fonctionner son cerveau après une telle douche froide, c'était limite mission impossible. Que ce soit en période de forte chaleur ou au contraire de froid important, son cerveau lâchait tout et hibernait. C'était dégueulasse quand même. C'était son cerveau qu'hibernait, même pas son corps. Allez cherchez la logique là-dedans. Su Nah redescend de son dos en arrivant sur la plage, et il ne retient pas un sourire amusé d'étirer ses lèvres. La jeune femme n'aimait pas être traitée comme une pauvre damoiselle en détresse, et il pouvait facilement comprendre cela. Quel genre de fille aimait se faire passer pour impuissante juste pour s'attirer de l'aide de la gente masculine, et peut-être plus si affinités? Il n'y avait que les putes pour faire ça, c'était leur style de stratégie pour attraper leurs clients. Il y connaissait un sacré truc, oui, même s'il était pas trop fier de le dire. Même si ça ne l'aurait pas dérangé de jouer les maîtres-nageurs pour aller la sauver de la noyade ou quoi que ce soit d'autre. Un peu de role-play dans votre vie, ça pimentait toujours la chose. Pendant que Su Nah est occupée à se revêtir, il enlève son t-shirt trempé pour l'essorer aussi, le tordant entre ses doigts pour en faire sortir toute l'eau, le plus possible du moins. Il n'était pas une machine malheureusement, et il ne ferait jamais mieux qu'un bon vieux sèche-linge. Il le remit sur son torse nu après cela, avant de faire de même pour son short kaki. Il avait toujours aussi froid et ses vêtements étaient toujours aussi trempés, mais au moins, il avait psychologiquement l'impression d'avoir moins froid. Ce qui n'était bien sûr que dans sa tête. Il ria en voyant Su Nah frissonner et se plaindre du froid, lui brandissant son bras sous le nez pour qu'il voie sa chair de poule. Pour plaisanter, il attrapa son bras avec un air choqué au visage. « Ouah, j'avais pas vu, mais c'est qu'il y en a des poils ici ! » s'écria-t-il d'un ton scandalisé, ne gardant pas longtemps son air choqué ; en effet, à peine sa phrase terminée, il éclatait de rire en lui rendant son bras. Ce qu'il était gamin lui quand même. Comme elle se rapprochait de lui avec sa casquette, il fut assez poli pour plier un peu ses genoux et arriver à sa taille, pour lui permettre de visser sa casquette sur sa tête sans avoir à se démembrer pour cela. Il aimait être aussi grand, dans ces situations-là. Il avait toujours l'impression de pouvoir faire plus de choses que les gens petits, et quelque part, ça lui faisait plaisir. Il n'était pas complètement inutile en fin de compte. Il sourit à sa remarque, et la regarda sautiller sur place en remontant son short, qui devait surement lui coller à la peau. Toujours aussi féminine la Susie', elle n'avait décidément pas changée. Ils reprirent le chemin du retour, elle pieds nus, et lui faisant des bruits de succion affreux dans ses baskets humides. « Vu l'heure qu'il est là, j'vais pas te laisser rentrer toute seule quand même. » C'est vrai quoi, la nuit était déjà tombée, ou voulait-elle aller toute seule. Non pas qu'il croyait qu'elle ne savait pas se défendre, mais on ne sait jamais quel type traîne dehors à de telles heures, surtout à l'étranger. Il la laissa s'accrocher à son bras tandis qu'elle lui racontait ce qu'il lui était arrivé tout-à-l'heure dans l'eau, un sourire grand comme celui du cheshire aux lèvres. Elle adorait raconter des histoires comme ça, et elle les racontaient toujours sur un ton joyeux. Elle serait excellente avec des enfants, songea-t-il brièvement, avant de reporter son regard devant eux. Il l'écouta toujours en souriant lui parler de sa fabuleuse aventure avec Su Ah. Il la connaissait de loin, mais il ne savait aucun détail particulier sur elle. Il ne savait même plus si l'avait déjà rencontré en personne ou pas. « Une véritable pyjama-party en pleine journée et en plein air, quoi » plaisanta-t-il, tout en évitant les quelques rares passants sur leur chemin. Qui les regardaient bizarrement, toujours aussi bizarrement. « C'est les gens. Ils sont et resteront toujours comme ça. » souffla-t-il sur un ton presque grave, l'air sérieux. C'était exactement la même chose à Suwon. Ou que vous soyez, vos différences vous écartaient des autres gens. C'était triste. Soudain, Su Nah lui pose une question qui le déstabilise. L'aurait-il vraiment manquée si elle n'était pas là? Il voulut lui répondre par quelque chose de romantique, comme oui, tu est la seule que j'aurais voulu à mes cotés pour ce voyage. Mais soudainement, sans prévenir, sa franchise reprit le dessus sur sa raison. « J'aurais été triste si tu n'étais pas là. Comme je suis triste que les autres ne soient pas là. Je te dis même pas comment j'aurais aimé faire voir ça à Ethan, ou Jin Sil. Mes vieux frères de Suwon me manque. » avoua-t-il en faisant la moue. C'était vrai. Il ne savait même pas s'ils étaient aussi ici, à Rio. Il n'avait pas pris de leurs nouvelles à vrai dire, il était le seul fautif de l'histoire. Il ne remarqua pas que ce qu'il avait dit avait surement du blesser un peu Su Nah, il continua sa route jusqu'à la porte de l'hôtel. « Je t'emmène à ma chambre, il faut que tu prenne une douche. Tu sens l'algue maintenant » lâcha-t-il en riant à moitié. Ses vannes devaient commencer à énerver la jeune femme, tout de même. Mais il avait du mal à se détacher de ses bonnes vieilles habitudes de Tsebe. Mon dieu, ça lui collait littéralement à la peau ce truc.


do you feel aroused now †
“There are so many things in life that I have control over: what music I listen to, how fast I drive, what dress I wear. But there's one thing that can't be controled: love. The only true happiness is found in that word, that thing called love. The irony kinda pisses me off.” -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I dare you to say ... ft Raewon <3

Revenir en haut Aller en bas
 

I dare you to say ... ft Raewon <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» craquage dare to wear et plus...
» "the make up store"?
» Poupées BELLES DE PARFUM ou PEPPERMINT ROSE
» HANDBALL
» Ciao ragazzi :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KSOS 4 L!FE :: pizza, escargots et accents kaoù # europe-