AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 together as one. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 9:28

Je le savais gourmand mais pas à ce point là, je dois bien l’avouer, il était adorable. Je le vis ouvrir la boîte comme s’il venait de recevoir un cadeau à noël. Je craque, mon bébé est trop mignon. Je mordis ma lèvre en le regardant avec amour, je répondis à son baiser avec tendresse. Je viens passer mes mains sur ses fesses, les pinçant légèrement. Je souris quand il m’appela par un petit surnom trop mignon, autant le dire mon amoureux est merveilleux. Je dépose un nouveau baiser sur ses lèvres montrant ainsi toute ma tendresse. Je vais ensuite en direction des paquets et lui montrer les caleçons sexys que j’ai achetés spécialement pour lui. Tu aimes ? Tu penses que ça m’ira ? dis-je avant de rire. Je lui montrais aussi les petits souvenirs que j’avais pris pour ma famille. Je le vis alors se tortiller un peu, cela voulait dire qu’il voulait me demander quelque chose. Il voulait donc aller manger dehors pour profiter de leur journée ensemble. Je penche la tête sur le côté en le regardant avec amour. Tu veux sortir un peu ? Ok mais d’abord, tu te laves, tu prends ton médicament et tu t’habilles bien mais pas trop sexy sinon on va te regarder. Et ensuite, on ira manger tous les deux en amoureux. dis-je en déposant un baiser sur son nez. Je souris ensuite et lui tape les fesses le poussant en direction de la salle de bain. Je mis pour ma part les macarons dans le frigo pour que cela reste bon quand il voudra les manger, je ne pus m’empêcher d’en piquer un. Parce que moi aussi j’étais gourmand, je m’installe ensuite dans le canapé et ouvre la télévision attendant mon petit ange.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 9:47

Il était content qu’il ait pensé à lui pendant sa petite balade. Puis des macarons franchement, il n’aurait pas pu mieux choisir. Il lui demanda également de lui montrer le reste de ses achats parce qu’il était d’un naturel curieux. Il sourit amusé en voyant les caleçons avant de se mordre doucement la lèvre. Cela lui donnait des idées pas très catholiques. Alors lorsqu’il lui demanda s’il aimait il ne put s’empêcher de lâcher une remarque perverse. « Pour tout dire moi ce que je préfère c’est te l’enlever.. et puis ce qu’il y a dedans aussi. » Il lui tira la langue comme un gosse avant de lui proposer qu’ils aillent manger un petit quelque chose ensemble puis pourquoi pas qu’ils aillent ensuite se balader un peu. Naturellement Ko An ne lui refusa pas son petit caprice qui n’en était pas vraiment un cette fois-ci. Il fronça les sourcils en l’entendant lui dire qu’il ne devait pas s’habiller trop sexy. Qu’est-ce que ça voulait dire ça ? Il s’habillait normalement. Il commença à partir vers la douche mais revint sur ses pas pour lui voler encore un petit baiser. Il fila ensuite vraiment sous la douche, en ressortit dix minutes plus tard et retourna dans la chambre avec juste une serviette autour de la taille. Il s’approcha du canapé et l’embrassa sur la joue au passage. Il ouvrit sa valise pour sélectionner ses vêtements et s’habilla ensuite rapidement. Comme Ko An lui avait rappelé il prit ses médicaments mais également ceux qu’il devait prendre pendant le repas. Il vint ensuite s’installer sur ses jambes lui bouchant la vue sur la télé. « T’aurais pu venir reprendre une douche avec moi hm ? Je t’ai attendu. » Il sourit malicieusement et l’embrassa avec lenteur mais aussi sensualité. Il relâcha ses lèvres difficilement puis se leva d’un coup. « Allez mon beau, on y va ! » Il était d’une bonne humeur déconcertante quand on prenait en compte les évènements de sa nuit. Il avait en vérité besoin d’évacuer et de se détendre en pensant à d’autres choses.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 10:18

Comme à son habitude, Charlie avait des idées perverses à chaque fois que je parlais de quelque chose. Autant le dire, il préfère me voir tout nu qu’habiller mais je le comprends aussi. Je mordis ma lèvre avec lenteur en le regardant dire qu’il préfère me le retirer et ce qu’il y a dans le caleçon. Si je ne mettais pas mis dans la tête l’idée de ne plus le toucher sexuellement parlant pour le moment, je l’aurais bien pris là tout de suite. Mais monsieur était parti prendre sa douche en n’oubliant pas de m’embrasser tout de même pour me montrer qu’il m’aime. Je le regarde ensuite avec amour quand il vient déposer un baiser sur ma joue alors que j’étais assis dans le canapé à regarder la télé. Quand il fut habillé d’une façon très sexy, mais bon, je le trouvais sexy tout le temps alors. Je souris avec amour et penche ma tête sur le côté et le regarde s’installer sur mes genoux. Je répondis à son baiser avec plein de tendresse passant une main sous ton haut. Nan, on va attendre un peu avant d’aller au lit tous les deux mon ange. dis-je en caressant ses cheveux avec tendresse. Je me lève à sa suite et remet une veste sur mes épaules pour pouvoir le suivre en dehors de l’hôtel. Je pris sa main pour venir enlacer nos doigts avant de marcher doucement dans les rues avec lui. J’embrasse alors sa main tout en regardant autour de moi, essayant de trouver un beau resto pour mon bébé. Choisis où tu veux manger, je t’invite mon ange. dis-je en le regardant avec amour.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 12:57

Il lui adressa une petite moue boudeuse lorsqu’il lui répondit qu’ils allaient devoir attendre pour retourner au lit. De toute façon, il avait envie de lui faire découvrir Londres aujourd’hui. Si déjà tous ses rendez-vous étaient annulés autant en profiter pour passer un maximum de temps avec lui. Ils quittèrent l’hôtel ensemble main dans la main et plus que jamais Charlie avait l’impression qu’ils formaient le parfait petit couple. Il n’arrêtait pas de lever la tête vers lui et de sourire bêtement ou bien il se mettait sur la pointe des pieds pour l’embrasser sur la joue. Il secoua en revanche vivement la tête lorsqu’il l’invita au restaurant. « Hors de question, je paye le restaurant et tu n’as pas intérêt  à dire non. » Surtout qu’il comptait l’emmener dans un petit restaurant sympa qu’il connaissait bien mais qui coutait assez cher. A l’époque où il vivait à Londres il s’y rendait souvent avec les gens qui avaient suivi la même formation que lui. « Je t’emmène quelque part où j’allais tout le temps quand j’habitais encore ici. » C’était aussi encore une façon pour eux d’en découvrir plus l’un sur l’autre. Il l’entraina dans les rues de Londres comme s’il connaissait la ville par cœur et c’était peut être le cas. Il tourna dans une ruelle et poussa la porte d’un restaurant qui avait une minuscule terrasse. Il demanda une table pour deux et le serveur leur laissa prendre place dehors. Charlie s’installa et commanda une bière en apéritif. Il en mourrait d’envie. Il plaça ses jambes entre celles de Ko An. « Tu n’es pas trop fatigué après cette nuit ? Tu n’as pas beaucoup dormi non plus. » Et il était peut être encore fatigué du voyage en plus.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 13:44

Voilà qu’il refusait même que je lui paye un restaurant comme l’aurait fait n’importe quel homme amoureux. Je fis une moue boudeuse montrant bien que je n’étais pas d’accord. Ce n’est pas parce qu’il a plus d’argent que moi qu’il doit forcément tout payer nom de dieu. Je peux très bien te payer un truc à manger quand même, t’es pas possible, je ne suis pas pauvre quand même. dis-je en grognant. Je devais être au petit soin avec lui pas inversement. Mais cela n’empêchait pas que j’avais hâte de voir où il pouvait bien aller quand on ne se connaissait pas encore, quand il était un londonien. Je le suivais donc sans rien dire posant des petits baisers sur son front par moment. Je m’installais alors en face de lui, regardant alors la façade du restaurant qui ramenait beaucoup de souvenir à mon petit copain. Je commandais à mon tour une bière avant de sourire avec amour à mon bébé qui venait juste de mettre ses jambes entre les miennes. Ca va, de toute façon je n’aurais pas pu dormir plus, j’avais vraiment peur de te perdre. Mais je dormirai beaucoup mieux ce soir j’en suis sûr. dis-je en tendant ma main pour venir déposer celle-ci sur sa main avec un sourire tendre. Les deux bières arrivèrent rapidement et je pus en boire une gorgée avant de pencher la tête sur le côté en le regardant dans les yeux. Je me questionnais beaucoup au sujet de son ex, ne l’avait-il pas rencontré ici à Londres. C’est ici que tu venais avec ton ex petit copain ? C’est bien à Londres que tu l’as rencontré c’est ça ? dis-je en arquant un sourcil. Ce n’était pas un reproche, je n’étais pas jaloux, je voulais juste en savoir un peu plus sur lui. Il pouvait peut-être m’en parler maintenant.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 15:13

Charlie grimaça en l’entendant râler. Il lui avait déjà ramené des macarons ça suffisait. Puis il avait payé le voyage lui-même. Il se demandait pourquoi il n’en profitait pas autant que les autres l’avaient fait. Il ne semblait pas saisir que la différence se trouvait dans le fait que Ko An avait de réels sentiments pour lui. D’autant plus que pour Charlie gaspiller son argent était quelque chose de très naturel. « Bon, tu payes le restaurant. » Il réfléchit quelques minutes à ce qu’il pouvait bien lui offrir de suffisamment extraordinaire pour lui faire plaisir et qu’il garde un souvenir de Londres en même temps. « Mais en échange on va chez Harrods et tu me laisses t’offrir quelque chose, hm ? » Charlie n’y avait pas mis les pieds depuis longtemps mais il savait que c’était le genre de vêtements qui pouvaient plaire à son petit ami qui avait plutôt un style classe et très masculin.  Il l’emmena dans un petit restaurant qu’il connaissait bien et où tout était fait maison. Ils s’installèrent ensemble sur la terrasse pour profiter du soleil. Il ne faisait ni trop chaud ni trop frais. La température parfaite avec juste un petit vent qui venait leur chatouiller la nuque. Ils commandèrent tous les deux une bière et Charlie en but une longue gorgée. Voilà qui faisait du bien et qui donnait un goût de vacances à ce petit voyage. Il leva soudainement les yeux en l’entendant lui posait des questions sur son ex. Son cœur rata même un battement parce qu’il ne s’y attendait vraiment pas. Il se mordit l’intérieur de la joue. Il fallait bien qu’ils en parlent à un moment où à un autre pour qu’il comprenne. « Oui. Il a suivi la même formation que moi à Londres. Mais faut croire que deux artistes ensemble c'était une mauvaise idée. » Ce n’était pas forcément évident d’y repenser. Il baissa d’ailleurs les yeux pour fixer sa bière. « On va dire que ça s’est fait rapidement. Aussi rapidement que ça s’est défait. » Il haussa les épaules. « C’était un peu malsain comme relation. On était tout le temps ensemble. Puis l’année s’est terminée et j’ai commencé à exposer un peu partout... sans lui. J’imagine qu’il en a profité. Et puis je l’ai découvert. Fin de l’histoire. Palpitant hein ? » Il soupira comme si rien qu’en y repensant le comportement de son ex arrivait encore à l’agacer. Il porta la bière à ses lèvres et but quelques gorgées pour se calmer. Il savait que Ko An allait râler s’il sortait une cigarette et pourtant il en avait envie.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 16:05

Il voulait m’emmener dans un magasin qui coûtait la peau du cul normal, à croire que cela ne lui fait rien d’utiliser de l’argent. Il n’a pas vécu comme moi j’ai vécu et cela se voit. Je pouvais le comprendre aussi, je ne préférais rien dire me contentant d’hausser les épaules doucement. Je pouvais au moins lui offrir le repas de ce midi et cela me faisait vraiment plaisir. Je viens ensuite à lui demander s’il venait ici avec son ex quand il était un londonien. Je l’écoutais alors parler de son ex, cela se voyait qu’il n’appréciait pas vraiment parler de lui mais je le comprenais un peu aussi. Ce n’est jamais simple de parler de ses ex, même si je n’en ai jamais eu avant lui en vrai. Il ne te méritait pas et puis, la distance fait que cela c’est terminé. Maintenant je suis là et je compte le garder coûte que coûte. dis-je en approuvant de la tête sur de mes paroles. Je viens ensuite regarder le menu et les prix, c’était assez cher en effet mais ce n’est pas grave, je travaillerai un peu plus pour le bonheur de mon bébé. Je viens commander rapidement un steak avec des tagliatelles. Je souris ensuite et arque un sourcil pour le questionner du regard. J’avais envie de viande aujourd’hui. Tu me montreras où tu as fait tes études et les lieux où tu avais l’habitude d’aller ? J’ai envie de savoir comment était ta vie d’avant. dis-je avec un sourire au coin. Je penche alors sur le côté et bois de ma bière doucement, appréciant le petit vent et la chaleur de Londres qui était très différent de celle de corée du sud.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 16:33

Évoquer la relation avec son ex n’était pas une chose facile. Il n’en parlait à personne. Même ceux qui les connaissaient à l’époque n’avaient pas osé prendre des nouvelles de Charlie après la rupture. Avec un tempérament comme le sien c’était plutôt risqué de le contrarier et ses plus proches amis londoniens l’avaient rapidement compris. Quand il termina sa petite histoire, Charlie n’osa pas relever les yeux vers Ko An et se mit à fixer son verre de bière. Tout cela appartenait au passé mais restait douloureux car il avait beaucoup cru en l’avenir qu’il s’était imaginé avec son ex. « Ce n’est pas la distance qui a fait ça. Il a juste trouvé plus intéressant. » Mais les mots doux de Ko An parvinrent à lui tirer un petit sourire. Ce qu’il lui disait lui allait droit au cœur et il ne doutait pas une seule seconde de sa sincérité. Il soupira parce qu’il n’était désormais plus question de parler de son passé et commanda un délicieux plat anglo-indien constitué de riz et de haddock fumé. Il rendit la carte au serveur et posa ses mains sur la table. Il trouvait adorable que Ko An s’intéresse à lui de cette manière car c’est vrai qu’ils ne se connaissaient pas tant que ça. « On ira y faire un tour alors. Mais si tu veux connaître ma vie d’avant il faudrait surtout que je t’emmène au Japon. » Il y avait vécu pendant trois ans et probablement les trois plus belles années de sa vie. Il y avait tellement appris. Et puis c’est là bas que les gens avaient commencé à s’intéresser de près à son travail. « J’y ai toujours pas vendu mon appartement. Je pensais que je finirai par y retourner. Mais après la formation à Londres je bougeais tellement que les hôtels étaient ma maison. » Les plats arrivèrent et Charlie en profita pour commander un demi de vin. Le moins cher, sans le dire à Ko An, pour s’assurer que l’addition ne soit pas trop salée. Il s’en voulait déjà beaucoup de le laisser payer. Il aurait dû choisir un endroit moins cher.
 


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 19:56

Comment pouvez-t-on trouver quelqu’un de plus intéressant que Charlie ? Sérieusement, il suffit de le regarder pour comprendre qu’il est une crème mon bébé. Bon après, j’avoue ne pas être vraiment objectif dans mes paroles parce que je suis totalement amoureux de mon artiste mais cela ne m’empêchait en rien de savoir tout de même qu’il est beau et parfait mon bébé. Il est vraiment à chier ce mec, mais d’un côté tant mieux pour moi… Tu es à moi maintenant et pour toujours. dis-je en embrassant sa main en souriant. Je viens ensuite à commander ce qu’il fit à son tour prenant en plus un demi-pichet de vin. Je lui demandai alors s’il pouvait me montrer les endroits où il allait souvent quand il vivait ici, c’est vrai qu’il a vécu plus longtemps au Japon mais peu importe, je pourrais voir cela plus tard. Il n’avait donc pas vendu son appartement là-haut, plutôt bizarre… Tu ne l’as pas vendu ? Cela veux dire que tu veux retourner vivre au Japon ? … J’avoue être un peu inquiet qu’il veuille partir de la Corée, je ne me voyais pas vivre en dehors de mon pays natal pas pour l’instant dans tous les cas. Peut-être voudra-t-il un jour y retourner… Je mordis ma lèvre à cette pensée mais finit tout de même par commencer à manger, trouvant mon plat vraiment délicieux. J’allais le savourer vu le prix que cela va me coûter. Je viens picorer un peu dans l’assiette de mon chérie tout en lui tirant la langue pour me moquer de lui. Oui, j’aime faire ce genre de chose car cela me va bien. Je vais sûrement devoir voyager beaucoup pour mon métier d’archéologue… Tu penses pouvoir vivre sans moi ou tu viendras avec moi ? dis-je en le regardant avec un sourire au coin.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Dim 22 Juin - 20:25

Il se demandait parfois ce que Ko An pouvait bien lui trouver. Ils étaient assez différents l’un de l’autre finalement. Bizarrement il l’aurait bien vu avec une petite vie bien rangée. Une petite femme, des enfants, une grande maison avec un beau jardin. Mais non, c’était lui qu’il avait choisi et il ne semblait pas vouloir de quelqu’un d’autre ce qui faisait beaucoup de bien au cœur de Charlie qui ne s’était jamais senti aussi aimé qu’à ce jour. « Pour toujours. » Il se leva pour se pencher au-dessus de la table et déposer un baiser sur ses lèvres puis il se rassit correctement. « C’est long pour toujours tu sais ? » Il rit doucement ne pouvant s’empêcher de le taquiner un peu. Il lui parla ensuite du Japon qui lui manquait étrangement plus que l’Amérique et du fait qu’il avait toujours son appartement là-bas alors que cela faisait presque trois ans qu’il ne s’y était pas rendu. Il prit le verre de vin entre ses longs doigts et en huma le doux parfum avant de le goûter. Pas mal pour le moins cher de la carte. Il trempa encore une fois ses lèvres avant de lever les yeux vers Ko An en entendant sa question. « Je comptais y vivre oui. Je m’y sentais mieux qu’à Los Angeles et puis je ne m’attendais à un tel succès après Londres donc je pensais y retourner. » Il sentait Ko An légèrement perturbé parce point là. Il le rassura donc avant de continuer à manger en prenant sa main. « Mais maintenant que tu es là je ne compte pas partir hein. » Il lui sourit tendrement avant de recommencer à manger. Il tenta de l’empêcher de piquer dans son assiette mais sans succès alors il se mit ensuite à rire et à son tour piqua dans la sienne. Il était heureux d’être là avec lui. Ko An aborda ensuite une toute autre question et cela lui fit bizarre. Ils parlaient déjà de plus tard. En même temps ils n’étaient pas un couple d’adolescents et ils étaient obligés de penser à tout ça. « Je pense qu’on va voir du mal à concilier nos deux emplois du temps mais le mien sera plus souple surement alors je m’arrangerai pour t’accompagner.. enfin si tu veux bien de moi ? » Il termina rapidement son assiette. Il n’avait encore rien mangé de la journée, normal. Et vida ensuite son verre de vin. Voila un bon repas qu’il aurait beaucoup aimé payer lui-même.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Lun 23 Juin - 15:23

C’est vrai que toujours peut-être vraiment très long mais je pouvais le supporter pour mon grand amour. Je mordis ma lèvre tendrement en le regardant dans les yeux, venant répondre à son baiser avec douceur. Je pense pouvoir te supporter pendant longtemps. J’étais tout de même inquiet car j’ai cru comprendre qu’il voulait vivre au Japon, il ne m’a pas dit non mais moi je ne voulais pas quitter la corée. Cela voulait donc dire qu’on allait devoir avoir une relation à distance ? Je ne pourrais pas vivre avec cela, je le sais déjà. Il me rassura en me disant que maintenant que je suis là, il ne voulait plus vivre là-haut. Oui, j’étais rassuré et content d’entendre cela. Tu ne peux pas de toute façon, si tu fais ça je te renie à vie et sexuellement parlant, tu ne seras pas satisfait avec quelqu’un d’autre. Oui, j’étais assez sûr de moi quand je parlais, cela me va tellement bien de me dire ça. Je continuais de manger tranquillement en n’hésitant pas à regarder mon amoureux dévorer son plat. Je finis également ma bière et le pichet de vin. Je mordis ma lèvre tendrement ayant fini mon repas. Je pris la carte de dessert et commença à regarder autour de moi ayant commandé ensuite une tarte tatin. Je mordis  ma lèvre et le questionna au sujet de comment on allait faire quand j’aurais fini mes études d’archéologie. Il pourrait en effet venir avec moi et trouver peut-être une nouvelle inspiration dans le lieu de mon travail. J’aimerai pouvoir te garder toujours à mes côtés. dis-je en souriant, voyant alors son dessert arriver. Je commence à la manger en souriant, j’étais plutôt sucre que salé dans tous les cas.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Lun 23 Juin - 16:45

Cela tombait plutôt bien puisque Charlie était plus que prêt à le supporter très longtemps et encore il s’agissait là d’un euphémisme. Il se voyait faire un bout de chemin avec lui comme on dit, si ce n’est tout le chemin d’ailleurs. Cela lui plairait qu’il soit le dernier mais il était encore beaucoup trop tôt pour en parler. Ils formaient à peine un couple officiel. Ils devaient prendre leur temps et se découvrir. Ils profitèrent de ce petit restaurant calmement en parlant de tout et rien. Ils évoquèrent son ex puis Tokyo. Il dut le rassurer en lui expliquant qu’il ne comptait plus y retourner maintenant qu’il l’avait lui. Il prit un air profondément outré à sa remarquer avant de faire même semblant de s’énerver. « Mon petit cul te manquerait trop de toute façon ! » Il lui tira ensuite la langue puis termina son assiette ainsi que son verre de vin. La carte des desserts arriva et Charlie commanda la tarte du jour. Ils discutèrent un peu de leur futur et de comment les choses allaient se passer s’ils restaient ensemble. Charlie était prêt à mettre sa carrière d’artiste entre parenthèses pour lui. Il avait suffisamment d’argent pour le suivre en plus. « Je ne compte pas partir alors tu as plutôt intérêt à me garder. » Il lui adressa un tout petit sourire en coin avant de se remettre à déguster sa tarte qu’il dévora littéralement. Il se laissa tomber en arrière sur sa chaise tout ne posant ses mains sur son ventre. « Je suis rempli. Il va falloir qu’on marche beaucoup que je puisse digérer ça. » Comme il le lui avait promis il le laissa payer le restaurant se mordant tout de même la lèvre. Il n’aimait pas qu’il dépense autant pour lui surtout en sachant qu’il avait dû emprunter de l’argent pour venir le voir. Ils se levèrent ensuite et Charlie lui prit la main dans la seconde. Il allait l’emmener à Harrods. Il espérait lui en mettre plein les yeux ainsi c’était un magasin magnifique et à couper le souffle. Il sautillait presque à côté. « Tu vas adorer Harrods ! » Il le traina jusqu’à là-bas. Ils marchèrent un bon moment d’ailleurs et quand enfin il poussa la porte du magasin pour le laisser passer il tapa dans ses mains. Il était tout heureux d’y remettre les pieds. Il ne lâcha pas sa main et l’entraina entre les rayons tout en lui donnant chaque chemise ou pantalon qu’il pensait dans son style. « Tu vas essayer ça. Et puis ça aussi. » Il ne s’arrêtait plus.
 


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Lun 23 Juin - 17:48

C’est vrai que son petit cul me manquerait terriblement s’il venait à partir vivre au Japon, mais il n’y a bien sûr pas que son petit cul. Lui tout entier risque de me manquer affreusement, je le sais très bien, il commence à être ma drogue pour ma plus grande peur d’ailleurs. Je n’ai jamais été comme cela avant. Pas que ton petit cul, tout me manquerait chez toi. dis-je en plongeant mon regard dans le sien. Je viens à sourire ensuite avant de manger tranquillement mon repas. J’allais le garder à vie même s’il ne veut plus de moi plus tard, je le séquestre dans ma chambre, attaché à mon lit et je lui ferais l’amour sensuellement tous les soirs… Oui, je ne dois pas être tout seul dans ma tête j’avoue. Je finis de manger ma tarte tatin et m’étend doucement en soupirant de bonheur. Cela fait du bien d’avoir un repas avec mon petit ange, d’ailleurs c’était notre premier repas en amoureux. Notre premier repas tous les deux mon amour… Je n’y avais même plus pensé, tellement cela me paraît naturel. dis-je en rigolant doucement. Je me lève ensuite pour aller payer le restaurant avec ma carte bancaire et je voyais très bien que cela ne lui plaisait pas mais je ne lui en fis pas part. Je le suis ensuite en direction de ce fameux magasin, ne pouvant m’empêcher de le trouver totalement craquant à sauter ainsi comme un gosse. Il a l’air heureux et j’en suis vraiment content, parce que c’est moi qui le rend ainsi. Je viens poser mon regard sur la bâtisse avant de me faire trainer à l’intérieur. Je n’eus le temps de rien dire que je me retrouve avec plein de vêtement dans les bras. Doucement Charlie, tu as vu combien cela coûte sérieusement ? On a dit un petit truc. Je ne voulais surtout pas que tout le monde pense que je suis avec Charlie pour son fric, cela me ferait littéralement chier si on pensait ça de moi. Je finis tout de même par aller vers les cabines pour essayer les vêtements qu’il m’a donné. N’empêche c’était totalement le style que j’aime classe et masculin. Je sors de la cabine et me poste devant lui habillé de vêtement qu’il m’a donné. Tu trouves cela comment ? Je suis canon ? dis-je en arquant un sourcil doucement, avec un sourire au coin. Je tourne sur moi-même, le vêtement me collait bien et je le sais, mon petit cul ressortait parfaitement bien dans ce pantalon.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Lun 23 Juin - 19:07

C’est vrai que c’était leur premier restaurant en amoureux. A cette idée Charlie se mit à gigoter sur la chaise comme si cela l’excitait. Il avait oublié ce que ça faisait que d’être vraiment en couple et était maintenant prêt à s’investir à fond pour Ko An. Il comptait bien être le meilleur petit ami de la terre. Bon, il partait avec un avantage vu que Ko An n’avait pas de point de comparaison à ce niveau. « Et le prochain c’est moi qui le paye, compris ? » Dit-il en le pointant du doigt avec un grand sourire. Plus que d’avoir repris des couleurs il avait aussi retrouvé sa bonne humeur. Il le laissa payer même si ça l’embêtait énormément et ils levèrent le camp pour se diriger vers le fameux et célèbre Harrods. Charlie connaissait l’endroit par cœur. Cela se voyait. Il savait exactement où trouver ce qui risquait de plaire à son petit ami et qui collait à son style. Givenchy, Armani, Lanvin, Burberry, The Kooples, que des grandes marques naturellement. En même temps il n’y avait que ça. Il le chargea comme une mule avant de le traîner jusqu’aux cabines. Il s’installa sagement sur un des fauteuils et patienta en jetant des coups d’œil sur son téléphone. Il se releva en le voyant sortir. Quel bel homme. Il se mordit doucement la lèvre en s’approchant de lui et réajusta lui-même le col de sa chemise avant de tirer légèrement dessus pour approcher son visage du sien. « C’est que j’ai un petit ami vraiment sexy hm. » Il déposa un petit baiser sur ses lèvres avant de reculer pour l’admirer. Ca lui allait terriblement bien surtout le pantalon et il ne se gêna pas pour le mater au passage. « Essaye le reste. » Et il le bouscula à nouveau pour qu’il retourne. Mais cette fois il resta devant et passa sa petite tête à l’intérieur. « En fait je vais t’aider. » Il rentra carrément avec lui et déboutonna lui-même sa chemise tout en le fixant droit dans les yeux. Est-ce qu’il le provoquer ? Légèrement. Il attrapa l’autre chemise, la lui passa et la boutonna en posant ses lèvres sur son torse au fur et à mesure. Arrivé à hauteur de son visage il l’embrassa doucement. « Difficile de te résister. » Il le trouvait à tomber. Ils étaient si différents. Lui avec son allure de gosse de vingt ans efféminé et Ko An qui donnait l’image d’un homme, un vrai, un mec viril.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Lun 23 Juin - 21:44

Je fis une grimace quand il me dit que la prochaine fois ça sera lui qui payera le restaurant, moi je voulais continuer à lui offrir des restaurants parce que c’est tout ce que faisait un petit copain. Et entre nous, j’avais bien le rôle d’un homme dans le couple. Je lui répondis par un simple grognement, lui faisant alors une grimace avant de rire. J’avais payé ce repas alors j’en étais content. Je jouais maintenant au mannequin pour mon petit ange. Il voulait que j’essaye beaucoup trop de chose alors qu’il m’a dit vouloir n’acheter qu’un petit truc pour me remercier du repas. Mais voilà un petit truc là-haut coûte environ 200 euros voire plus en vrai. Je mordis ma lèvre et partis essayer ce qu’il m’avait donné. Je le vis ensuite me regarder avec envie une fois que j’avais essayé. Je savais très bien que cela m’allait à merveille, parce que mon cul ressortait et je savais que cela lui plaisait. Je souris quand il s’approcha de moi avec un petit sourire au coin remettant mon col de chemise. Tu ne le savais pas encore ? Je suis un peu déçu là. dis-je avant de pouffer de rire doucement. Je viens l’embrasser avec amour avant de me laisser pousser dans la cabine. Je pensais que j’allais être seul mais il vient me rejoindre pour me déshabiller le coquin… Il joue vraiment avec le feu lui. Je viens poser mes mains sur le bas de son dos avant de sourire d’une façon coquine. Tu le fais exprès pour me donner envie hein ? Mais tu viens d’avoir un malaise alors bébé on va attendre demain avant d’avoir un petit câlin. Dans ma tête, j’étais encore sûr que c’était de ma faute s’il a eu cette crise, alors je n’allais pas le retoucher maintenant bien sûr. Tu ne peux pas me résister, autant le dire directement. J’étais assez fier qu’il soit comme cela avec moi, cela veux dire que je lui plais vraiment. Je retire alors mon bas en le regardant avant d’en essayer un autre qui allait bien avec la couleur. Alors mon chat ? Tu aimes ça mon amour ? dis-je en écartant le bras en souriant avec amour.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 7:38

Evidemment qu’il le savait. Ce n’était pas pour rien qu’il y a quelques temps il était venu le voir dans cette fameuse boite où il travaillait. Il avait plu et lui plaisait toujours évidemment. Il lui tira la langue avant de le forcer à retourner dans la cabine pour essayer d’autres choses. Mais attendre dehors l’ennuyait surtout en sachant qu’il se déshabillait sans lui. Alors il s’infiltra dans la cabine également et entreprit un petit jeu pour le chauffer un peu. Il était persuadé que ça faisait son petit effet mais la réponse qu’il obtint le vexa légèrement. Il fronça les sourcils tout en gardant ses doigts serrés sur sa chemise. « T’es pas sérieux là ? » Qu’est-ce que Ko An avait bien pu se mettre en tête ? Il le relâcha mais approcha dangereusement ses lèvres des siennes. Il pinça celle du haut entre les siennes puis celle du bas. « C’est pas comme si tu pouvais me résister non plus. Tu craqueras avant demain. » Il donna un petit coup de langue sur sa bouche avant de se reculer sagement pour le laisser se changer. Il en profita naturellement pour se rincer l’œil. N’importe qui ferait la même chose à sa place. Mais maintenant ces essayages n’avaient plus le même parfum. Charlie tirait légèrement la gueule comme tous les gamins capricieux à qui on a un jour dit non. Il ne comptait pas vraiment en rester là de toute façon. « Non, pas celui-là. » Déclara-t-il sur un ton un peu sec. Il retourna près de lui et ouvrit lui-même le pantalon. Il glissa sa main exprès contre son membre avant de faire descendre le pantalon jusqu’à ses chevilles. Il le poussa ensuite jusqu’à son dos heurte le mur de la cabine et Charlie posa ses mains sur son torse. « T’as pas le droit de me dire non. » Il attrapa un autre pantalon et le lui colla un peu brutalement dans les bras pour qu’il l’essaye avant de prendre à nouveau ses distances. Ko An le savait maintenant qu’il avait un sale caractère. Ca ne devait plus l’étonner.
 


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 8:54

Cela se voyait qu’il n’appréciait pas vraiment le fait que je le repousse en lui disant qu’on ne fera rien aujourd’hui. Il n’a jamais aimé qu’on lui dise non et encore moins quand il s’agissait de sexe. Je penchais la tête sur le côté quand il me demandait si j’étais vraiment sérieux. C’est pour rassuré bébé, tu peux bien faire cela nan ? dis-je en grimaçant légèrement. Je savais qu’il n’allait pas me laisser tranquille et il arrivera sûrement à avoir ce qu’il veut. Il a raison, s’il continuait ainsi je n’allais pas pouvoir résister longtemps. Puis comme prévu, il commença à me chauffer en me déshabillant après avoir dit que cela ne m’allait pas. genre j’étais vraiment moche dans cette tenue ? J’avoue être un peu vexé de ce qu’il vient de me dire, il devrais plutôt dire que je suis tout le temps beau. Bon, il faisait ça aussi pour pouvoir me déshabiller et en plus toucher ma virilité pour pouvoir bien me chauffer encore plus alors qu’on est dans un magasin de luxe le traître. Je me fis plaquer contre le mur, mon regard était plonger dans le sien alors qu’instinctivement mes mains se sont poser dans son dos pour plus de plaisir. J’ai cru comprendre que je n’avais pas le droit de te dire non, mais t’es pas obligé de me chauffer ici on est dans un lieu publique tout de même. un lieu publique et chic en plus de cela ! Je n’avais pas envie de passer pour un chien en chaleur dans ce genre d’endroit. Je viens tout de même m’approcher de lui et colle mon corps contre le sien. Je passe mes bras autour de ses hanches et viens l’embrasser avec tendresse et amour. Le baiser dura un petit moment tout de même, je mordis ma lèvre tendrement quand le baiser se termina. On verra si tu es sage, mais j’ai vraiment peur que cela recommence tu sais. Une chose est sûre, j’irai sûrement beaucoup plus doucement avec lui après cela. Je ne voulais pas le perdre aussi tôt mon bébé.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 10:43

De quoi pouvait-il bien avoir peur ? Qu’il fasse un arrêt cardiaque pendant l’acte peut être. Enfin, il n’en était pas à ce point. Il avait le cœur fragile mais même si vraiment le sport de chambre lui était déconseillé il ne pourrait s’y résoudre. Il aimait beaucoup trop ça. Surtout maintenant qu’il avait un partenaire qui tenait la route et qui savait le satisfaire pleinement. « Je suis pas en sucre Ko An. » Et il n’avait aucun scrupule à le lui montrer en le tripotant sans gêne dans une cabine d’un magasin aussi luxueux que celui-ci. Il ne connaissait ni la gêne ni la retenue de toute manière. Il comptait le chauffer comme il faut et visiblement cela fonctionna plutôt bien puisqu’il le réprimandait encore ce qui cette fois fit sourire Charlie d’un air malicieux. Il passa ses bras autour de sa nuque lorsqu’il se rapprocha s’amusant à frôler ses lèvres. « Je te chauffe ou je veux et quand je veux. » Il lui rendit son baiser tout en caressant sa nuque du bout de ses doigts. Il se colla complètement à lui et ne relâcha pas ses lèvres avant un long moment. Il obtenait toujours ce qu’il voulait. Il arrivait toujours à le faire céder à ses caprices et cette fois encore il réussit à transformer sa réponse. Il soupira néanmoins en l’entendant dire qu’il avait peur qu’il refasse une crise. Il ne l’avait pas fait à cause de leur partie de jambes en l’air. Il aurait pu tout aussi bien la faire à la galerie. « Tu vas me priver de sexe pour ça ? Je t’assure que ce n’était rien. Je vais bien. » Il passa sa main dans ses cheveux qui étaient désormais bruns. Cela l’embêtait beaucoup qu’il s’imagine ce genre de choses. Il déposa un baiser sur ses lèvres. « Mais puisque tu es comme ça je te laisse tranquille. » Il s’écarta alors pour le laisser continuer ses essayages et glissa ses mains dans ses poches.  


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 12:01

Il n’était pas en sucre mais pour moi, il était un petit ange dont je devais prendre soin. Il n’est pas dans ma situation, je suis sûr qu’il réagirait exactement de la même façon que moi si j’étais à sa place. Il est vrai qu’il n’a pas l’air fragile mais je l’ai vu faire une crise et c’était tout simplement horrible. Cela m’a brisé le cœur de le voir dans cette situation. Tu réagirais de la même façon si j’étais à ta place et toi à la mienne, alors ne joue pas aux héros mon petit. dis-je avec un sourire au coin. Il voulait avoir totalement le pouvoir sur moi mais j’avais tout de même un peu de puissance sur lui. On ne fera rien dans cette cabine et quand je décide quelque chose, je le fais. On allait voir pour ce soir s’il est sage et simplement parce qu’il arrivait toujours à avoir ce qu’il veut, c’est un petit diablotin celui-là ! Mais on ne fera rien ici donc tu ne peux pas m’avoir où tu veux et quand tu veux mon petit. Tu as du pouvoir sur moi mais il y a des limites quand même. dis-je avec un sourire au coin moqueur. Je viens alors l’embrasser avec amour et tendresse, laissant notre baiser durer un long moment. Je souris quand il me demanda si j’allais le priver de sexe juste pour cela mais ce n’était pas juste cela, il aurait pu mourir si je n’avais pas été là pour appeler l’ambulance et l’emmener à l’hôpital. Je ne te prive pas de sexe et ce n’est pas juste cela, c’est quand même une crise bébé et c’est la première que j’ai vu. J’ai eu peur de te perde, tu devrais pouvoir me comprendre nan ?! dis-je en caressant son visage. Je souris à son baiser et finit par essayer d’autre vêtement. Je viens me tourner face à lui et penche la tête sur le côté. Il est hors de question que tu m’achètes tout cela, cela coûte cher et on a dit un petit truc. dis-je en grognant de mécontentement. Un petit truc pouvait se résumer à une ceinture, un caleçon mais sûrement pas tout cela.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 12:30

A son tour Charlie grogna. Il avait un peu de mal à comprendre son point de vue et cela venait probablement du fait qu’il ne s’agissait pas de sa première crise mais qu’il en avait surtout connu des pires. Il concevait que cela avait dû lui faire peur, l’inquiéter même mais s’il lui disait que ça allait il devait le croire. Il était, après tout, le mieux placé pour ça. Il descendit ses mains sur son torse tout en prenant un petit air boudeur. Il avait pleinement conscience de son pouvoir sur lui et à ses yeux il n’y en avait pas de limite. « Tu sais bien que je peux faire ce que je veux de toi. Mais comme je suis gentil je vais m’arrêter là. » Il profita tout de même de leur long et doux baiser avant de râler encore un peu pour être sur qu’il ne comptait pas le priver de la meilleure chose au monde selon lui : le sexe. Ouais, pour Charlie y avait pas mieux que ça après ses pinceaux évidemment. Il l’écouta quand même attentivement en essayant de prendre en compte la façon dont il avait vécu la chose. Il hocha doucement la tête et déposa un dernier petit baiser sur ses lèvres. « Je sais, pardon. Mais ne t’inquiètes pas autant, ça va mieux. » Il le laissa essayer le reste avec la ferme intention de tout lui acheter mais ça évidemment il n’allait pas lui dire puisqu’il pestait déjà. Il leva les yeux au ciel pour prendre un air agacé lui aussi alors qu’il avait déjà tout prévu. Il récupéra les vêtements sur un de ses bras et prit une chemise avec son autre main. « Je te prends juste ça alors ? Allez dépêche-toi. » Il quitta la cabine avec tout ça et le vendeur vint immédiatement à sa rescousse. Il lui demanda de tout emporter et d’encaisser déjà tout mais garda une chemise en main. Il prit Ko An par le bras dès que celui-ci sortit l’entrainant avec lui jusqu’à la caisse. Il déposa la chemise puis dégaina sa carte de crédit sans même se soucier du prix que la vendeuse venait de lui donner. Sauf qu’au lieu de déposer un seul sachet, elle en déposa deux autres devant eux. « Je sais ce que tu vas dire mais c’est trop tard c’est déjà payé. Puis ça t’allait si biiiiiien. » Il tenta de l’amadouer avec sa petite voix et en déposant une multitude de baisers sur sa joue puis prit les sachets. Il chercha sa main, entrelaça ses doigts avec les siens et ils quittèrent les lieux comme ça. « Tu veux aller où maintenant ? » Il était fier de son coup et cela se voyait à son grand sourire.   


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 15:11

Oui, il pouvait faire tout ce qu’il veut de moi et ce n’est pas forcément une bonne chose surtout pour moi en fait. Je mordis ma lèvre tendrement en le regardant dans les yeux. Il n’avait pas le droit de se servir de moi pour faire tout ce qu’il veut, il n’a pas le droit sinon je le boude. Oui, tu peux tout faire de moi mais attention quand même, n’en abuse pas de trop non plus mhh petit diable. dis-je en appuyant mon doigt sur son nez. Il devait se mettre à ma place pour comprendre comment je me ressens là tout de suite. Je soupire doucement et penche ma tête sur le côté en souriant quand il s’excusa. Ce soir, je savais qu’on allait finir par faire l’amour parce que simplement mon bébé arrive toujours à m’avoir. Je lui fis alors une remarque en lui disant qu’il avait dit qu’il ne prendrait qu’un petit truc. Je le regardai septique quand il me montra juste une chemise. Je sais pas pourquoi mais j’avais dû mal à le croire. T’as plutôt intérêt mon petit… dis-je en le pointant du doigt. Je me rhabillais de mes vêtements et le suivi en direction de la caisse. Je vis alors les nombreux sacs de courses et compris rapidement ce qu’il a fait. YA ! Charlie j’avais dis quoi ! dis-je en fronçant les sourcils, il m’énerve pas moment ce petit rat. Je le suivais tout de même mais je le boudais totalement, il m’a pris pour un blond et cela m’énerve un peu tout de même. Je te parle plus, tu m’as fait tourner en bourrique petit rat. Je t’aime plus. dis-je en gonflant les joues pour lui montrer que je le boudais bien. Ca se voyait en plus qu’il était content de sa connerie le petit con. Je grognais intérieurement me promettant de lui faire payer coûte que coûte peut-être en ne le touchant pas de la journée sexuellement parlant bien sûr. 



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 16:26

Il était tombé dans le panneau si facilement. Etait-ce parce qu’il possédait de grands talents de comédien hollywoodien ? En tout cas, il s’éclipsa assez facilement avec la soi-disant unique chemise qu’il comptait lui offrir et le reste. Il n’eut qu’à demander au vendeur d’encaisser rapidement les autres vêtements. Lorsqu’ils se retrouvèrent devant la caisse la réaction fut immédiate. Charlie sautilla sur place ravi de son petit tour. « Come on Ko An. Je suis content de t’acheter tout ça. Tu étais si beau dedans. » Il tenta de lui faire les yeux doux et de lui voler quelques bisous mais dès qu’ils quittèrent le magasin son petit ami se mit à bouder. Cela fit même rire Charlie qui appuya sur ses joues gonflées l’une après l’autre. Même comme ça, quand il tirait la gueule, il le trouvait beau. Il l’attrapa par le bras continuant de se tortiller et de rire comme un gamin devant sa réaction. « Tu ne peux pas ne plus m’aimer, tu n’aimes que moi ! » Il lui tira la langue et se mit sur la pointe des pieds pour réussir à l’embrasser sur la joue. Il passa devant lui tout en prenant sa main et marcha en arrière pour pouvoir lui faire face. « Allez Ko An ! Je suis content de t’offrir ça. Puis si vraiment j’avais voulu abuser je t’aurais offert une voiture. » Ce n’était que quelques vêtements. Surement des vêtements qu’il n’aurait jamais pu se payer seul mais il l’avait trouvé si beau, c’était tellement son genre. Surtout son pantalon qui moulait si bien ses petites fesses. Il finirait bien par arrêter de le bouder. En attendant, il lui avait dit qu’il l’emmènerait dans son ancienne école et c’est ce vers quoi ils se dirigeaient. Arrivés devant, Charlie resta bloqué un moment à contempler l’édifice avec un sourire nostalgique. « Slade School of Fine Art. Voilà où j’ai passé mon année londonienne. » Ils pénétrèrent dans l’enceinte marchant entre les élèves et les professeurs. Cela lui faisait bizarre de revenir ici.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 16:54

Il essayait encore une fois de m’avoir par les sentiments ce petit saligo et il allait finir par y arriver un jour, mais je comptais bien résister un peut tout de même. Il avait beau me faire des bisous sur la joue ou même me regarder avec son visage de bébé, je n’allais pas céder maintenant. Certes il aurait pu m’acheter une voiture mais s’il l’avait fait ça aurait été encore pire que cela vous pouvez me croire. J’aurais pris l’avion et serait retourné en Corée du Sud. Je n’ai pas besoin de son argent ni de sa popularité, la seule chose que je veux c’est lui et rien d’autre. Une voiture aurait été sujet à rupture. dis-je d’une voix neutre. Certes je n’aimais que lui et ne voyait que lui mais tout de même. Il y a des limites à la connerie comme pourrait le dire ma sœur adorée. Je le suivais alors en direction de son ancienne école tout de même impatiente de voir où mon bébé a fait ses études avant de me rencontrer. C’était vraiment beau avec beaucoup d’architecture. Normal pour une école d’art après tout. Je regardais autour de moi vraiment surpris par la beauté des lieux. C’est comme cela qu’on voit que tous les deux nous ne venons pas de la même classe sociale. Je n’aurais jamais pu me payer ce genre d’étude pour sûr. Je le suivais à travers les élèves et professeurs les yeux plongés vers le ciel pour voir les peintures qui s’y trouvait. Vraiment splendide, j’ai jamais vu cela de ma vie. dis-je en m’arrêtant devant un tableau qui était exposé dans le couloir. Une vieille peinture qui aurait très bien pu être exposé au Louvres mais qui se trouvait dans le bâtiment. Je vis finalement que c’était une œuvre de Charlie qui était exposé. Je ne pouvais m’empêcher d’être fier de mon bébé, il a vraiment dû talent ça c’est sûr !



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 18:34

La remarque de Ko An concernant une rupture le refroidit aussitôt et il cessa de batifoler comme un gosse à ses côtés. Il l’avait véritablement vexé. Il ne pensait pas à mal pourtant. Il ne voulait que lui faire plaisir et dans un sens dépenser de l’argent n’avait plus aucune valeur pour lui. Ils continuèrent leur chemin calmement et arrivèrent devant la fameuse école où Charlie avait passé un an pour suivre une brillante formation. Certains élèves le saluèrent probablement qu’ils se souvenaient d’une ou l’autre de ses interventions. Il était revenu assez souvent pour donner des cours, des conférences ou simplement pour faire de petites expositions. On lui avait d’ailleurs offert un poste de professeur qu’il avait refusé se trouvant trop jeune pour ça. Il se retourna pour rejoindre Ko An qui s’était arrêté devant une de ses peintures exposées là. « Ce que tu vois te plait ? » A l’époque où il vivait ici Charlie était encore insouciant et savourait les éloges qu’on lui accordait. Il les buvait même. On lui promettait un grand avenir. On le couvait. On lui proposait des tas d’opportunités. Il avait réussi. Il avait fait son nom. Il était reconnu dans le milieu même si certaines mauvaises langues s’en donnaient à cœur joie pour assimiler cette renommée à sa gueule d’ange. « Viens, j’ai quelqu’un à voir ici. » Il lui prit la main et le conduisit dans ces couloirs qu’il connaissait par cœur. A gauche puis à droit puis l’escalier. Il s’arrêta devant une porte et toqua plusieurs fois puis un peu plus fort puisque personne venait. La porte s’ouvrit enfin sur une petite bonne femme aux cheveux gris et aux vêtements couverts de peinture. Celle-ci se jeta littéralement dans les bras de l’américain qui la souleva du sol en la faisant tournoyer avant de la reposer. Ils échangèrent quelques mots en passant du japonais à l’anglais puis de l’anglais au japonais puis il se tourna vers Ko An et le tira vers eux pour lui présenter. Elle resta longtemps à l’analyser avant de sourire à Ko An comme si elle approuvait leur relation. Charlie parla encore un peu avec elle et lui demanda la fameuse clé qu’elle lui donna dans la seconde. Ils quittèrent la pièce et Charlie commença à lui expliquer. « C’est elle qui est venue me chercher jusqu’au Japon parce qu’elle avait entendu parler de moi. Elle avait une confiance aveugle en ce que je faisais. Et maintenant.. » Il introduit la clé dans une pièce un peu plus loin. Une pièce d’artiste avec une table et des chaises, des tas de tableaux terminés ou non, des chevalets et au mur des photos de lui et sa promotion. « C’était chez moi, enfin chez nous. On passait tout notre temps libre ici avec les gens qui ont suivi la même formation. On travaillait, on picolait aussi. » Charlie haussa les épaules en se remémorant le bon temps et montrer tout ça à Ko An lui faisait énormément plaisir car c’était une partie de sa vie qu’il n’avait dévoilé à personne d’autre.
 


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 24 Juin - 20:58

Je n’aurais pas cru que son école était aussi prestigieuse et aussi architectural en fait. Je sursautais quand j’entendis la voix de mon amoureux qui me demandait si j’aimais la peinture que j’étais en train d’admirer, une peinture qu’il a peint lui-même. Forcément, cela ne pouvait que me plaire vu le talent de mon petit ange. J’oubliais presque le coup des vêtements quand je la voyais comme cela. C’est vraiment beau, c’est en voyant ce genre d’œuvre que je me dis que mon petit ami est un vrai artiste et que je ne pourrais passer outre ton côté artiste mon amour. dis-je en me tournant vers lui en souriant. Je me laissai trainer en direction d’une salle inconnue où se trouvait une vieille femme aux airs japonais. Je rougis un peu quand elle me fixa pendant un petit moment mais fini par me sourire. Je lui souris en retour en la saluant dignement avant de suivre une nouvelle fois mon bébé qui ne peut rester en place plus de 5 minutes. Elle était donc celle qui l’a repéré pour son temps, je comprends mieux maintenant pourquoi il est aussi proche d’elle, elle est un peu comme sa grand-mère en fait. Je fus surpris quand je découvris une pièce rempli de tableau et de pot de peinture. Je m’avançais dans la salle tout en tournant sur moi pour voir de plus près la pièce. wow c’est splendide, j’ai l’impression que cette pièce est à elle seule une œuvre d’art. dis-je en penchant la tête sur le côté. Je viens m’asseoir sur un tabouret en face d’une peinture non terminé. Il s’était peut-être assis ici un jour pour pouvoir peindre une œuvre ou peut-être celle-ci qui sait. Je me sentais nostalgique alors que je n’avais aucune raison puisque ce n’était pas mes souvenirs. Je suis content que tu me fasses découvrir ta vie d’avant, mais j’espère que tu ne la regrettes pas trop tout de même… J’avais vraiment peur qu’il veuille revenir habiter ici, ou au japon ou même aux Etats-Unis. Je ne pense pas que je pourrais le suivre à ce moment-là. J’avoue ne pas avoir de réponse à cette question.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: together as one. (+18)

Revenir en haut Aller en bas
 

together as one. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KSOS 4 L!FE :: pizza, escargots et accents kaoù # europe-