AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 together as one. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 9:50


together as one.
 
Il avait déjà tout bouclé avant leur dispute : l’avion, l’hôtel, la galerie. Il était très attendu là-bas. Il n’y avait pas mis les pieds depuis si longtemps. Son ancienne école l’avait même invité à faire une grande conférence. Il ne pouvait plus annuler. Il était donc parti pour Londres malgré tout. Il tira une gueule jusqu’à par terre durant tout le voyage ce que son agent  eut du mal à comprendre. Il le questionna plusieurs fois mais Charlie lui répétait sans cesse qu’il ne voulait surtout pas en parler. Pendant ce long vol, l’américain ne pensa qu’à Ko An. Il culpabilisait. Depuis il avait bien réfléchi. Il aurait dû lui laisser une chance. Ils auraient dû mettre les choses au clair calmement. Maintenant il était persuadé qu’il était trop tard et n’avait pas le courage de le rappeler pour s’excuser. Il se comportait en lâche. Il le savait. Epuisé par son vol et complètement déphasé, il se traina jusqu’à sa chambre où il s’endormit en deux secondes. Son agent vint le réveiller quelques heures plus tard et il se prépara comme un robot. Cette nuit n’avait pas suffit à le remettre d’aplomb. En même temps il ne dormait plus depuis qu’il s’était engueulé avec Ko An. Il se coiffa, se parfuma et tout le tralala sans grande conviction. Pourtant il allait devoir sourire devant tous ces gens. Il mit ses lunettes de soleil pour ne pas être ébloui par la lumière extérieur et aussi pour cacher sa mine affreuse à son agent. Ils s’y rendirent ensemble. Là Charlie fut accueilli à bras ouverts. Tout le monde le salua chaleureusement. D’anciens professeurs étaient venus également. Au milieu de cette foule, de ses tableaux et de ces murs blancs, le jeune homme se sentait plus seul que jamais. Il ne profitait pas de la soirée. Il n’écoutait qu’à moitié ce qu’on lui disait et redoutait déjà le moment du discours de bienvenue. Alors pour se donner du courage il enchainait les coupes de champagne. Il se forçait à sourire pour les photos. Il avait du mal parfois à donner des explications concernant ses œuvres. Il était distrait et ne cessait de regarder son téléphone dans l’espoir de recevoir un message de Ko An. Seulement il devait se rendre à l’évidence tout était bel et bien fini entre eux. Il se demandait comment il allait faire pour tenir toute la soirée.
 


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 10:10

Je me sentais totalement vide depuis le jour où nous nous sommes engueulés tous les deux. J’étais persuadé que tout était fini entre nous. Pourtant, je ne pouvais pas le laisser partir pas lui. J’étais passé à son appartement mais il n’y était pas, il était parti à Londres sans moi alors que cela devait être notre voyage. Pendant ce temps, je ne sais pas pourquoi, j’ai passé beaucoup de temps à écrire pour pouvoir échapper tout mon amour qui restait bloqué en moi. Je lui avais préparé quelque chose et il fallait vraiment que je lui montre. J’avais quémandé beaucoup d’argent à mon cousin pour pouvoir prendre l’avion et le rejoindre à Londres. Autant le dire, j’étais totalement en panique dans l’avion à l’idée de faire ce que j’avais prépara pour lui. Je m’étais renseigné sur l’exposition et était venu beaucoup plus tôt pour pouvoir tout préparé. J’étais sûrement fou de faire cela, surtout que ce n’était pas mon genre. Mais je pouvais le faire pour lui parce que je l’aime. Je m’étais caché dans la foule, l’observant de loin tout en buvant une coupe de champagne. Mon bébé était tout simplement magnifique, je ne pouvais pas en dire le contraire. Je souris en le voyant, c’est ce qu’on appelle l’amour, le vrai. Je pouvais le faire pour lui, pour son bonheur. Je mordis ma lèvre et décida que c’était mon moment. Quand il eut fini son discours de bienvenue, je fis éteindre toutes les lumières. Je me plaçais alors sur la petite scène. Je souris faiblement. Hello… I am sure nobody know me but one will know who I am. Thank you to be here and just listen. Charlie, Je voulais juste te dire qu’il n’y a que toi. You are my only one. et les lumières s’ouvrirent sur moi alors que je commençais à chanter la chanson que j’avais préparé pour lui. J’étais stressé au début mais mon regard se posa sur le visage de Charlie. Je ne le quittais pas du regard, tout en lui chantant mes sentiments en espérant qu’il les comprendrait. Quand la musique se termina, je restais un moment silencieux à le regarder dans les yeux. J’espérais vraiment qu’il n’allait pas me repousser, je ne pense pas pouvoir vivre sans sa présence près de moi. Je me penchais alors en avant, avant de finalement sortir de la pièce rapidement passant une main dans mes cheveux. J’étais quelque peu en panique à l’idée qu’il pouvait ne pas avoir compris ce que je voulais lui dire.  Je me posais contre un mur des coulisses et posais mon front contre le mur. Est-ce que c’est définitivement terminé ?



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 10:27

C’était difficile de faire semblant. Ses anciens camarades de l’école voyaient bien que quelque chose n’allait pas chez lui mais aucun n’osait demander. Ils le connaissaient maintenant. Au mieux il lui donnait une petite tape dans le dos supposée être réconfortante et Charlie leur rendait un sourire minuscule pour les remercier de ne pas chercher à comprendre. Il monta sur la scène pour faire son discours de bienvenue. Il n’oublia de remercier ses anciens professeurs, sa famille, son agent. Il annonça aussi qu’il allait reprendre de l’activité petit à petit après tout il ne lui restait que ça maintenant qu’il n’avait plus Ko An. Il les salua et les invita à profiter du buffet. Il descendit pour rejoindre certains journalistes qui avaient quelques questions à lui poser. Il ne se doutait de rien. Il ne l’avait pas vu. Lorsque les lumières s’éteignirent il fronça les sourcils prêt à aller râler au près du responsable mais quand il se tourna vers la scène il comprit. Il avala de travers sa gorgée de champagne et manqua de s’étouffer. Son agent le cogna dans le dos pour l’aider mais Charlie le bouscula. Il ne rêvait pas. Ko An était bien là. Il se faufila entre la foule pour se rapprocher. Plusieurs personnes lui demandèrent de qui il s’agissait mais il ne répondit pas. En l’entendant parler anglais il se mit à sourire. L’espoir revenait et gonflait son cœur. Il fut surpris de l’entendre chanter mais encore plus de la déclaration que cela représentait. Il n’arrivait pas à détacher son regard du sien. Ses yeux se firent humides et il se pinça les lèvres pour ne surtout pas pleurer. Il resta figé lorsque la chanson prit fin sans savoir ce qu’il devait faire. C’est un de ses vieux amis qui le poussa en lui hurlant de le rejoindre. Charlie lui donna son verre et se rendit dans les coulisses. « Ko An ! » Il se précipita vers lui et se jeta littéralement dans ses bras. Quel bonheur de retrouver cette chaleur, de sentir son parfum. Il se détacha juste assez pour le regarder et prit son visage entre ses mains. « Tu es un grand fou. » Il ne perdit pas une seule seconde de plus et colla ses lèvres aux siennes. Il l’embrassait comme si c’était son oxygène et qu’il en avait manqué depuis des siècles. Son cœur battait si fort qu’il lui semblait qu’il allait exploser.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 10:49

Si j’avais fais tout cela, c’est pour lui montrer à quel point j’étais sincère envers lui. Je n’avais pas revu jonghwan après qu’on ait décidé d’essayer tous les deux. Je l’aimais vraiment et j’avais peur qu’il ne le comprenne pas. Je mordis ma lèvre et partis de la scène après lui avoir chanté une chanson que j’avais écrit spécialement pour lui. Je m’étais posé dans les coulisses, ayant peur de sa réaction. Je stressais énormément et mes mains n’arrêtaient pas de trembler. Je mordis ma lèvre quand je l’entendis m’appeler, je tournais la tête vers lui pour plonger mon regard dans le sien et souris quand je le sentis se coller à mon corps. Cela faisait tellement du bien de le sentir contre moi, c’était comme une nouvelle bouffée d’oxygène. Je souris quand je l’entendis m’appeler grand fou, je viens répondre à son baiser avec amour et tendresse comme si cela me permettais de revivre. Je me décalais à bout de souffle et mordis ma lèvre en le regardant dans les yeux. Ai confiance en moi bébé, je ne regarde que toi. You are my only one. dis-je en passant une main dans ses cheveux doucement. Je viens à retirer ses lunettes pour plonger mon regard dans le sien. J’ai eu du mal à te le dire mais… Je t’aime Charlie, je t’aime vraiment. dis-je en posant mon front contre le sien. Je fermais ensuite les yeux pour pouvoir apprécier le contact de nos deux corps l’un contre l’autre. Cela ne faisait que quelques jours que je ne l’avais pas vu mais cela m’avait affreusement manqué. Est-ce que … tu veux qu’on officialise notre relation ? Qu’on soit vraiment ensemble tous les deux ? un vrai couple ? dis-je en plongeant mon regard dans le sien. Au moins, les choses seront très claires entre nous. Et je ne regarderai que lui comme je l’ai toujours fait depuis le début.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 11:14

Jamais il ne l’aurait pensé capable d’une telle chose. De même qu’il n’aurait jamais imaginé qu’un jour quelqu’un ferait tout ça pour lui. Il était là comme un con à le regarder chanter et qu’est-ce qu’il s’en voulait. Qu’est-ce qu’il se sentait con. Le plus con des deux c’était bien lui. Il hésita un instant à le rejoindre en coulisse comme paralysé par ses émotions mais un de ses anciens camarades le bouscula et cela lui donna la force nécessaire pour le rejoindre en coulisse. Il y retrouva avec bonheur la chaleur de ses grands bras musclés et se blottit contre lui. Dire qu’il avait failli perdre tout ça. Heureusement que Ko An était venu. Il l’embrassa comme si sa vie en dépendait. Plus aucun doute ce mec là avait pris une trop grande place dans sa vie pour qu’il puisse s’en séparer. Il l’écouta parler et tout ce qu’il lui disait lui allait droit au cœur. Pourquoi n’avait-il pas voulu voir ça ? « Je sais, je sais. Je suis désolé Ko An. C’est ma faute. J’ai pas voulu t’écouter. Je te jure que je suis un con et je… Quoi ? » Est-ce qu’il avait bien entendu ? Ko An venait-il réellement de lui dire qu’il l’aimait ? Charlie n’en croyait pas ses oreilles et l’espace d’un instant ce fut comme le vide total dans sa tête. Jusqu’à ce qu’il sente son front contre le sien. Il caressa sa joue avec tendresse. Il était définitivement l’homme le plus chanceux de la planète. « Je t’aime aussi Ko An. Pardonne-moi. » Souffla-t-il contre ses lèvres juste avant d’y déposer un minuscule baiser. Il l’avait dit lui aussi. Plus de retour en arrière possible. Cette fois les choses étaient claires. Le regard encore humide sous le coup de l’émotion trop grande il hocha la tête rapidement. Maintenant il était sur de ce qu’il voulait. Il le voulait lui et personne d’autre. « Oui, je veux ça. Je veux tout ça. » Il se sentait si bête d’avoir perdu tout ce temps. Il avait de la chance que Ko An soit revenu vers lui. Beaucoup de chance. Il n’arrivait toujours pas à croire que tout ce qui venait de se passer était réel. « Je te promet que je vais faire des efforts. » Il le regarda dans les yeux pour lui prouver combien il était sincère. Il était temps de reprendre tout ça en mains et de faire ça correctement cette fois.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 13:08

J’en étais sûr maintenant, j’étais vraiment amoureux de mon bébé. Je ne pouvais plus me passer de lui maintenant, c’était totalement impossible pour moi de passer outre les sentiments que je ressens pour lui. Je ne pus m’empêcher de lui dire qu’il devait avoir confiance en moi, il n’y a que comme cela que tu pourras bien se passer entre nous. Je te pardonne mon ange, je veux juste que maintenant tu ais confiance en moi coûte que coûte mon cœur n’est qu’à toi. dis-je avec un sourire au coin. Oui, je lui avais bien dis que je l’aimais et il avait l’air de ne pas le réaliser. Fallait-il que je lui redise une nouvelle fois pour qu’il l’assimile bien mon petit bébé ? Je caresse sa joue tendrement en le regardant dans les yeux. Je mordis ma lèvre quand il me dit qu’il m’aimait également. J’en étais heureux, j’en étais vraiment heureux personnellement. Je t’ai pardonné depuis longtemps mon amour. dis-je en caressant toujours sa joue du bout des doigts. Si on s’aimait tous les deux quoi demander de mieux. Je lui fis une demande d’officialisation de notre relation. Je voulais que tout le monde sache que l’artiste le plus sexy de la planète m’appartient maintenant. Alors formons le couple le plus mignon du monde et le plus amoureux surtout mhh. dis-je en l’embrassant avec amour. Je suçais sa lèvre avec tendresse avant de sourire quand il me dit qu’il allait faire des efforts pour moi. Cela me faisait vraiment plaisir vraiment. On fera tous les deux des efforts pour que cela marche bien entre nous. dis-je en souriant avec amour. Je déposais un baiser sur son nez et le serrais contre moi avec tendresse. Un petit câlin faisait toujours plaisir mais il allait devoir y retourner.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 15:43

Il n’arrêtait pas de secouer sa petite tête de bas en haut à tout ce que Ko An lui disait. Il ne réalisait pas que ça lui arrivait vraiment. Quelqu’un l’aimait assez pour traverser le monde pour le retrouver et lui dire je t’aime. Il n’y croyait pas. Pourtant Ko An était bien là et il lui venait bien de lui faire la plus belle déclaration de sa vie. Il ne le méritait pas. Il aura fallu tout ça pour qu’il prenne conscience de son amour pour lui et surtout pour qu’il accepte de se lancer à corps perdu dans cette nouvelle aventure. Il avait beaucoup de travail à faire sur lui-même pour qu’il commence enfin à lui faire confiance mais cette fois il disposait de la volonté nécessaire pour y arriver. « A partir de maintenant je te ferai confiance. Entièrement confiance, Ko An. » On pouvait entendre l’émotion dans sa voix qui déraillait un peu. Il se sentait bête d’être dans cet état mais en même temps Ko An venait de lui offrir la plus belle preuve d’amour. Et il n’avait pas fini puisqu’il lui proposa d’officialiser leur relation. Charlie n’y réfléchit pas longtemps pour lui c’était tout vu. Ils étaient désormais un couple, un vrai. Il lui posa pleins de petits bisous sur la bouche tout en lui ordonnant : « On se lâche plus maintenant. ». Il se mit ensuite à rire et profita autant que possible de leur petit moment dans les coulisses. Il avait réellement l’impression de revivre. « J’en ai plus que toi à faire. » Il lui tira la langue. Ça y est, Charlie était de retour parmi les vivants et se blottit contre lui. Il passa ses mains dans son dos tout en nichant son visage dans son cou. S’il pouvait il s’enfuirait avec lui mais il avait des responsabilités et il ne pouvait pas faire ça à son agent puis ils allaient avoir toute la nuit pour se retrouver. Il n’avait néanmoins pas envie d’y retourner pourtant il le fallait. Il se détacha de lu après l’avoir embrassé dans le cou. « Prêt à découvrir mon univers ? » Il le prit par la main et l’emmena avec lui. Si la plupart des invités s’étaient dispersés dans la salle pour observer ses œuvres les journalistes eux l’attendaient de pied ferme. Son agent déboula en deux secondes les éloignant grâce à l’aide des vigiles. Il en profita pour attraper deux coupes de champagne dont une qu’il donna à Ko An. Il en avait déjà bu pas mal mais il fallait tout de même fêter leur retrouvaille. Ils trinquèrent donc. « A nous. » Dit-il les yeux pétillants en approchant son verre du sien. Il but une gorgée puis se tourna vers les gens. Il en présenta quelques uns à Ko An en donnant leur profession. Il montra aussi ses anciens professeurs et camarades. Puis les journalistes condamnés  à les regarder de loin. Il pointa enfin son agent. Un homme à peine plus âgé que Charlie. « C’était ma vie il y a à peu près un an. C’est étrange de se remettre dans le bain. » Il haussa les épaules et passa son bras autour de la taille de Ko An calant sa tête contre son épaule. Il ne comptait vraiment pas se cacher.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 16:45

C’était le début de notre longue histoire d’amour, il fallait absolument que je prenne soin de lui pour qu’il ne m’échappe pas. Je lui avais fais sans doute la plus belle preuve d’amour que je n’aurais pu le faire. Je n’étais pas spécialement un grand romantique –enfin j’ai cru ne pas l’être, mais finalement peut-être que je l’étais tout compte fait. Juste pour mon petit bébé tout mignon qui semblait vouloir pleurer à chaque fois que son regard se posait sur moi. Il comptait en plus de cela me faire confiance, je ne pouvais pas rêver mieux pour l’amour de ma vie. Dans tous les cas mon bébé était mignon et je ne voulais pas le lâcher également. Je ne veux pas te lâcher également mon bébé, je vais te garder près de moi pour toujours. dis-je en redéposant un petit baiser sur les lèvres de mon petit chat. Mais étant un jour spécial pour lui, on ne pouvait pas rester éternellement dans cet endroit plutôt intime que j’appréciais particulièrement. Mais je savais que si je restais trop longtemps ici, j’allais rattraper ma semaine sans sexe que j’ai passé loin de lui. Je ne pouvais pas tout de suite, on verra cela ce soir quand on sera que tous les deux. Maintenant j’allais découvrir l’univers de mon petit copain et on n’avait même plus besoin de cacher nos petits attentions car on avait décidé d’officialisé notre couple. Je le suivis alors dans la salle saluant toutes les personnes qu’il me présentait. J’en profitais également pour regarder ses œuvres, me demandant si un jour il allait me peindre moi comme dans titanic tout nu… C’est une mauvaise idée, il ne pourra pas rester en place s’il me voit tout nu. Je pris le verre de champagne et trinqua avec lui. A notre amour mon bébé dis-je en souriant avant de déposer un baiser chaste sur sa joue. Je bus un peu de la coupe et décida que c’était le dernier verre qu’il buvait, il devait être à son 5ème verres, il est temps qu’il arrête. Je saluais les amis de Charlie tout en observant bien le style qu’ils avaient, ils étaient plutôt beau garçon et cela me ferait presque peur… Mais j’étais mieux qu’eux de toute façon. Je souris aux paroles de mon bébé et passait une main dans ses cheveux quand il vient se coller à lui. Je ressens la même chose quand je retourne dans mon ancien collège, on a un vrai coup de vieux… Tu n’as pas trop le mal du pays Charlie ? Il bougeait beaucoup donc il pouvait souvent retourné dans son pays natal mais tout de même…



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 17:44

Encore maintenant alors qu’ils trinquaient à leur amour Charlie avait le regard humide mais aussi un sourire immense. Il rayonnait et on pouvait lire sur son visage qu’il était heureux. Heureux comme il n’avait jamais été. Il venait de retrouver Ko An. Ils étaient désormais un couple pour de vrai. Il pouvait lui tenir la main devant ces gens et dire qu’il s’agissait de son petit ami. En plus de ça il lui présentait son univers. Il lui dévoilait une autre partie de sa vie. La plus importante -enfin après lui- car c’était à la fois sa profession et sa passion. Il lui montra ses anciens camarades et professeurs, son ancienne vie. Il parla aussi des autres gens et de son manager. Ce dernier ne cessait de les regarder avec un air méfiant mais il les protégeait quand même en tenant à l’écart les journalistes. Charlie ne lui avait pas encore parlé de Ko An mais il allait bien devoir le faire et il redoutait sa réaction. Il ne devait pas avoir apprécié le petit coup de théâtre de son petit ami. Il n’était pas vraiment friand des imprévus et cela lui demandait de gérer une situation bien différente de celle à laquelle il s’était préparé. Charlie avait la sensation de faire un bon dans le passé alors qu’il se tenait à côté de son futur. Il porta la coupe de champagne à ses lèvres avant de répondre à la remarque de Ko An. « J’ai l’habitude tu sais. J’ai passé trois ans au Japon puis je suis allé passer un an à Londres tout de suite après et tout s’est enchainé ensuite. Je ne suis pas retourné à Los Angeles depuis mon départ pour le Japon. » Il haussa les épaules. Quelques fois la maison familiale lui manquait mais la vérité c’est qu’il ne se sentait chez lui nulle part. « Je n’ai pas vraiment de maison en fait. C’est encore voyager qui me plait le plus même si j’aimerais bien me sentir chez moi quelque part. » Peut être que maintenant qu’il avait Ko An à ses côtés il allait enfin trouver son point d’ancrage. Cela ne le dérangeait pas que ce soit en Corée au contraire. Il jeta un coup d’œil à son manager qui se battait pour lui. Il devait essayer d’atténuer les événements. Cela risquait de lui faire un coup de pub monumental et il se faisait suffisamment remarqué comme ça. Les gens se souvenaient encore de la fois où il s’était évanoui devant tout un public. « Grâce à toi les gens vont peut être oublié que j'ai fait un malaise devant un grand auditoire et je vais passer du statut d’artiste dépressif à artiste gay. » Cela le faisait rire. Surtout qu’il avait rendez-vous pour une interview télévisée le lendemain et il se préparait mentalement à devoir répondre à plus de questions sur sa vie privée que sur ses œuvres.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 18:47

Je m’étais quelque peu inquiéter sur le fait que Charlie devait sûrement avoir un peu le mal du pays à force d’être partout sauf dans son pays natal. Il avait tout de même de la chance d’avoir pu voyager autant, mais le côté triste maintenant c’est qui ne se sent chez lui nulle part. J’espérais lui montrer qu’il pouvait se sentir chez lui dans mes bras ou encore chez moi… Bon okay, il y a tous les yi et ce n’était pas chez moi mais peut-être que cela se fera un jour. Peut-être qu’on vivra à deux comme deux amoureux. Tu peux te sentir chez toi dans mes bras tu sais bébé… On finira sûrement par avoir un petit chez nous à tous les deux, mais on va d’abord attendre un peu. Peut-être que tu ne me supporteras pas après tout. dit-il en rigolant. C’est vrai que des fois on peut apprécier quelqu’un mais une fois qu’on vit avec, c’est même plus la peine. J’espérais que ce ne sera pas comme cela entre nous. Je ferai de mon mieux pour que cela ne soit pas comme cela dans tous les cas. J’étais quelque peu dans mes pensées à jouer avec mon verre de champagne quand j’entendis les paroles de mon petit ami. Plutôt j’entendis le fait qu’il est tombé dans les pommes devant une grande foule de personne, sûrement à cause de sa maladie. Il ne m’en avait pas encore parlé, de ça et de son copain en fait. Mais j’attendrai qu’il soit d’accord avant de lui poser la question, cela ne doit pas être facile. Un artiste gay déjà pris et amoureux, on doit aussi ajouté le fait que tu sois soumis au lit et quelque peu nymphomane. Tu as fais comment durant cette semaine loin de moi mhh ?! dis-je avec un sourire au coin. Non, je n’allais pas le chauffer comme je l’ai fais sur la plage de Rio de Janeiro. Je me posais juste la question car cela a été très difficile pour moi alors je voulais savoir si c’était la même chose pour lui.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 19:05

Ce que Ko An lui dit le toucha droit au cœur. Il espérait vraiment voir ce jour arriver. Il se voyait déjà l’accueillir le soir avec ses vêtements remplis de peinture, lui sauter dans les bras et tacher ainsi les siens. Il adorerait surtout ne plus avoir à dormir seul. Il mourrait d’envie de se réveiller chaque matin à ses côtés mais Ko An avait parfaitement raison. Rien ne pressait. Ils devaient prendre leur temps et continuer à se découvrir. Ils n’étaient après tout qu’au début encore de leur histoire. Puis ils ne formaient un couple officiel que depuis quelques minutes. Charlie ne put néanmoins s’empêcher de rire de son rire légèrement alcoolisé. Cela se voyait qu’il n’était pas à son premier. « C’est toi qui n’arrivera pas à me supporter moi et mon bordel. Tu sais à quoi ça ressemble chez moi non ? » Un véritable chantier. Des chevalets, des toiles, des feuilles, des pots de peinture. Bref impossible de voir la couleur du sol. Si un jour ils venaient vraiment à vivre ensemble il allait devoir apprendre à ranger. Un petit sourire malicieux se glissa sur ses lèvres lorsque Ko An se mit à parler de leurs pratiques sexuelles. Heureusement qu’ils étaient les seuls à parler coréen ici -sans compter son manager qui se trouvait beaucoup trop loin pour les entendre-. Il se hissa sur la pointe des pieds pour approcher sa bouche de son oreille et entrer  dans son jeu. « Si tu veux tout savoir ma main droite m’a sauvé la mise. » Il mordilla son oreille, donna même un coup de langue mais fut interrompu par son manager qui le tira en arrière en lui demandant de se tenir correctement. Charlie râla un peu et rouspéta en anglais qu’il pouvait faire ce qu’il voulait. Il lui ordonna aussi de se détendre un peu alors quand un serveur passa il lui donna une coupe de champagne puis s’éclipsa avec Ko An qu’il tira vers la main vers la foule. Ses anciens camarades le prirent d’assaut. Certains venaient de l’école de Londres d’autre de celle du Japon. Alors il parlait en anglais et en japonais à d’autres. Il riait aux éclats laissant Ko An un peu de côté mais pas pour longtemps. Il l’attrapa par le bras pour qu’il s’avance et le présenta comme son petit ami. Ils leur souhaitèrent beaucoup de bonheur ajoutant qu’ils étaient heureux qu’il aille mieux avant de les laisser. Charlie vida sa coupe et accepta celle qu’une serveuse mignonne lui tendait. « Ils sont tous persuadés que j’ai fait une dépression, un burn out ou whatever et que je remonte donc enfin la pente grâce à mon superbe petit ami. » Cela lui plaisait de pouvoir dire ça. Il déposa un petit baiser sur ses lèvres même s’il mourrait d’envie de plus et croisa les doigts pour que cette soirée ne s’éternise pas.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 19:36

Il était temps que j’arrive, mon bébé va finir par être totalement pompette s’il continuait de boire comme cela. Cela ne me plaisait pas vraiment d’ailleurs, cela allait finir par nous mettre dans une situation gênante. Je le connais par cœur maintenant. C’est vrai que cela allait être difficile si notre future maison finit par être dans le même bordel que le sien en ce moment. Même si je ne suis pas maniaque, il y a tout de même des limites. Tu auras une pièce à toi où tu pourras y mettre tout le bordel que tu veux mais pas partout dans l’appart, je ne suis pas d’accord. dis-je en le pointant du doigt en rigolant. J’étais du genre à être vraiment curieux sur la sexualité de mon bébé et je sais qu’il a dû mal à rester sans sexe pendant une journée alors je n’imagine même pas une semaine. Mais d’après ce qu’il vient de me dire, sa main droite a été son ami durant ce temps et j’espérai cette réponse qu’autre chose. Je frissonne en le sentant mordre mon oreille et la lécher, cela se voit qu’il a un peu trop bu, c’était plutôt moi qui faisait ce genre de chose d’habitude. Je vis alors son manager le réprimander de son comportement, il faisait fort le petit. Je me doutais que tu n’aurais pas tenu une semaine. dis-je en souriant. Je le suivis vers ses amis, il venait de reprendre une coupe et cela faisait la sixième, il allait vite se calmer le Charlie. Je fus un peu mis à l’écart même si je comprenais très bien ce qu’ils se disaient quand ils parlaient anglais mais pas japonais. Une fille n’arrêtait pas de me faire de l’œil depuis tout à l’heure ce qui a sans doute alerté Charlie qui me tira vers le petit groupe pour me présenter. Je les saluais en souriant avant de pencher la tête sur le côté les remerciant pour leur soutient. On s’éloigna un peu tous les deux mais je pris sa coupe de champagne que je redéposais sur un plateau. Tu arrêtes maintenant t’as assez bu pour ce soir. Il n’a pas intérêt à me dire non sinon je le tue. Je répondis à son petit baiser et caresse ses cheveux doucement. J’imagine que je suis le superboyfriend ? dis-je en rigolant. J’espérai tout de même que cela allait vite se terminer pour pouvoir me retrouver un peu seul à seul avec mon bébé.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 20:02

Charlie était vraiment fier de pouvoir le présenter aux autres. Certains connaissaient son ex et n’avaient pas vu l’américain avec quelqu’un depuis. Globalement ils étaient tous heureux pour lui. Ils devaient penser que Ko An l’avait sauvé et sorti du gouffre. Après quelques échanges respectueux ils s’éclipsèrent à nouveau tous les deux. Charlie n’avait désormais qu’une hâte c’était rentrer à l’hôtel pour enfin fêter leur réconciliation convenablement. Il bouda un peu lorsqu’il lui retira sa moue et tenta grâce à sa petite moue de le faire craquer. « Mais Ko An ! J’ai pas exposé ici depuis mille ans et... et puis je célèbre notre amour voyons. » Charlie ne disposait plus d’aucune crédibilité. Il était évident que l’alcool commençait à lui monter à la tête. Rien qu’à le voir se dandiner et sourire comme un benêt. Il encercla la taille de son petit ami avec ses mains se rapprochant ainsi plutôt dangereusement de lui. « Heureusement qu’ils ne connaissent pas tes nombreux talents hm. » Car au lit Ko An était clairement un superboyfriend. Le meilleur jusqu’ici même. Il n’avait jamais été aussi comblé à ce niveau là. Il jeta un coup d’œil autour de lui. Les gens ne se préoccupaient déjà plus d’eux. Ils n’avaient été l’attraction de la soirée que pour peu de temps finalement. Il voyait déjà quelques personnes s’en allaient et il mourrait d’envie de faire pareil. Il pourrait appeler un taxi et partir en douce avec Ko An pour échapper à la surveillance de son manager. Il tira un peu sur sa chemise pour l’attirer contre lui et lui chuchota à nouveau des choses salaces à l’oreiller. « J’ai qu’une hâte c’est que tu me défonces bien comme il faut. » Il le regarda à nouveau en face avec ce petit sourire coquin qui lui allait si bien. Il n’eut pas besoin de tourner la tête vers son manager pour comprendre que ce dernier n’approuvait pas son comportement. Il le voyait à l’autre bout de la pièce en train de secouer la tête et de taper du pied. « Je crois qu’il est pas content. » Souffla Charlie avant de se mettre à rire. Il ne tenait décidemment plus. Il avait les joues rouges tant l’alcool prenait possession de lui.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 20:22

Il essayait de m’avoir avec ses yeux doux mais cela n’allait pas marché, pas cette fois. Je n’avais pas envie de passer la soirée avec un mec totalement bourré, même si cela peut être drôle. Cela n’empêche pas le fait qu’il arrête maintenant de boire sinon je l’attache et je fais la grève des bisous. On le fêtera dignement tous les deux ce soir mais maintenant tu arrêtes de boire bébé, t’as pas besoin de cela. dis-je en penchant la tête doucement. Charlie parlait souvent de mes capacités sexuelles à croire que je le comblais parfaitement à ce niveau. J’en étais heureux mais il ne fallait tout de même pas en parler comme cela devant tout le monde, il risque de me donner chaud ce petit con. Ah oui tu trouves ? mhh je me sens combler. dis-je avec un petit sourire au coin. Il fallait toujours qu’il me chauffe, quand je vous dis que c’est un démon, je ne rigole vraiment pas un. Je passais une main dans la nuque de Charlie pour pouvoir lui caresser l’arrière de sa tête, je sais qu’il aime bien cela après tout. Je penchais la tête quand il vient de murmurer quelque chose de salace sous l’œil énervé de son manager. Je ne pus m’empêcher de sourire à quand j’entendis qu’il voulait que je le défonce ce soir. C’était prévu, on a une semaine de sexe à rattraper. J’allais sûrement lui défoncer bien comme il faut pour le punir de ne pas m’écouter et de ne pas avoir eu confiance en moi. Si je n’étais pas venu, on aurait fait quoi ? On aurait arrêté tout simplement ? Je n’ose même pas y penser. En même temps, tu joues un peu avec le feu bébé. Tu devrais te calmer un peu et tu n’aurais pas du boire autant aussi. Un vrai démon ce gamin sérieusement… Les gens partent, on pourrait partir aussi nan ? dis-je en penchant la tête sur le côté. Je viens embrasser son front et sortit mon portable pour appeler un taxi. J’espérais tout de même que son hôtel n’était pas trop loin et qu’il aurait le droit de partir. Un taxi arrive mon chat dis-je en souriant avec tendresse. Vivement que je me retrouve seul avec lui…



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 20:37

Voilà que même Ko An  se mettait à le réprimander. Sérieusement ? Il avait l’impression d’être un gosse des fois ou plutôt que les autres le prenaient pour un gosse. Ce n’était pas parce qu’il ne faisait pas son âge qu’il fallait le couver comme s’il était un petit bébé. Charlie fronça son petit nez mécontent de ce que lui disait Ko An et le pinça même. « Je fais ce que je veux. Je suis plus vieux que toi j’te rappelle. » De quel droit le maternait-il de la sorte ? Enfin ce n’était pas une si mauvaise chose. Charlie rentrait en général dans de piteux états de ce genre de soirée. Enfin normalement il allait en boîte après mais il n’en avait pas du tout envie cette fois. A croire que Ko An lisait dans ses pensées puisqu’il était en train d’appeler un taxi. Pendant ce temps Charlie surveilla son manager du coin de l’œil. Ce dernier avait l’air bien occupé avec les responsables de la salle. Il allait sans doute se faire tuer demain mais qu’importe. « Il faut qu’on bouge maintenant il est occupé là. » Il désigna son manager du menton et prit Ko An par la main pour qu’ils se fondent dans la foule. Ils slalomèrent ensemble entre les gens jusqu’à la sortie alors que Charlie priait pour qu’ils ne se fassent pas attraper. Ils s’engouffrèrent dans un taxi -d’ailleurs Charlie poussa limite Ko An à l’intérieur- et il donna l’adresse de son hôtel. Néanmoins il ne s’attacha pas. A la place il chevaucha son petit ami et trouva sa place sur ses jambes. Non, il ne pouvait ni attendre ni se retenir et se fichait bien de ce que le conducteur pouvait voir ou pas. Il l’embrassa fougueusement au point d’en avoir le souffle court alors que ses mains un peu baladeuses exploraient le torse musclé de son petit ami à travers sa chemise. Il en défit les trois premiers boutons et en profita pour couvrir de baisers cet endroit. Il lécha son cou, pinça sa peau entre ses lèvres, embrassa sa pomme d’Adam puis remonta à ses lèvres avec un sourire en coin. « J’espère que tu n’es pas fatigué. » Il avait même plutôt intérêt à être en pleine forme.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 21:17

Ce n’était pas parce qu’il était plus vieux que moi qu’il devait faire tout ce qu’il voulait. Ce n’était pas dans mon caractère de ne rien dire quand quelque chose ne me plaisait pas. Je grognais de mécontentement quand il me pinça et me dit que je n’avais rien le droit de dire puisqu’il était le plus vieux. Oh ne rêve pas trop à cela bébé, tu es le soumis du couple. dis-je avec un sourire au coin. Je décidais finalement qu’il était temps pour nous d’aller à l’hôtel parce que je sentais l’envie sexuelle montée en moi mais encore plus chez mon petit chou. J’appelais alors un taxi et le suivit quand il me dit qu’il était temps d’y aller car son manager était occupé. Il fut poussé dans un taxi et se retrouva vite en dessous de Charlie qui commençait déjà le chauffer alors qu’il y a tout de même le conducteur. Je souris quand même venant poser ses mains sur les fesses de mon petit ange qui commençait déjà me déshabiller. Je n’ai pas sommeil mais bébé, on ne peut pas faire cela ici. Il y a chauffeur de taxi. On arrive bientôt alors retiens toi un peu mon amour. dis-je en le collant contre moi. Je viens le câliner avec tendresse pour qu’il se calme un peu, venant lui déposer des petits baisers dans son cou doucement jusqu’à ce que la voiture s’arrête devant un grand hôtel. Je sortis et ne pus m’empêcher de rester un peu bloquer devant la beauté du bâtiment. Je n’aurais jamais pu me payer une nuit dans cet hôtel c’est sûr. Ca me fait d’ailleurs penser qu’il va falloir que je travaille plus pour pouvoir rembourser mon adorable cousin… misère. Je suivis Charlie vers sa chambre et une fois dans celle-ci, je retirais directement ma veste posant alors mon regard sur mon bébé. On s’en était arrêté où déjà ? mhh ? dis-je avec un sourire au coin, m’approchant alors de lui comme un félin avant de me mettre au dessus de lui, l’ayant allongé sur le lit. Il voulait que je lui montre qui est le patron et bien c’est moi !



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 21:31

Il n’en pouvait déjà plus d’attendre. C’est pour ça qu’il se jeta littéralement sur lui. Il n’en avait rien à faire de ce que le conducteur pouvait penser d’eux. Il avait même le droit de mater si la vue lui plaisait. Charlie grogna de frustration lorsque Ko An lui demanda de se calmer. Il ne le trouvait pas fun du tout pour le coup. Il allait tout de même prendre sur lui pour lui faire plaisir mais avant il approcha ses lèvres de son oreille. « C’est que j’ai tellement envie de toi mon amour. » Il posa sagement sa tête sur son épaule pendant le reste du trajet qui lui parut durer une éternité si ce n’est plus encore. Ils arrivèrent enfin devant le majestueux hôtel où ils allaient loger pour quelques jours. Charlie bouscula un peu le coréen pour le tirer de sa contemplation. Il était content de lui offrir sa première fois dans un hôtel de luxe mais il pourra admirer les lieux plus tard. Il inséra la carte pour déverrouiller la porte de sa chambre et y pénétra avec Ko An. Il retira lui aussi sa veste mais également ses bijoux trop encombrants qu’il posa sur la table de chevet. A mesure que Ko An avançait lui reculait jusqu’à ce que ses mollets ne touchent l’énorme lit de la pièce. Il s’assit doucement, posa ses mains sur les hanches du coréen et s’allongea docilement. « Je crois qu’on en était à peu près là. » Il passa sa langue sur ses lèvres pour qu’elle puisse retrouver sa jumelle et démarra ainsi un baiser plus sensuel qui lui arracha quelques soupirs. Il déboucla habilement la ceinture de son petit ami, déboutonna son pantalon puis continua son travail avec sa chemise. Une fois totalement ouverte il passa ses mains sur son torse. Il sentait ses muscles sous ses doigts et cela lui donnait chaud. Son copain était si bien bâti. Il passa main dans son pantalon et commença à le caresser à travers le tissu de son boxer. La nuit promettait d’être longue, ou courte, tout dépend du point de vue.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 21:47

J’avais autant envie de lui mais mon bébé ressemblait vraiment à un enfant quand il était ainsi. Il ne pouvait pas retenir ses pulsions comme le ferait un enfant, mais je pouvais le comprendre, cela faisait une semaine que je ne l’avais pas touché et je sais qu’il me manque aussi beaucoup. Moi aussi j’ai beaucoup envie mon bébé mais il va falloir tout de même attendre. dis-je en caressant son dos. Il restait ensuite sage contre moi durant tout le long du trajet. Je sortis ensuite de la voiture, prenant un peu de temps pour observer la façade de l’hôtel mais Charlie ne semblait pas être d’accord de cela. Il me tira vers sa chambre et une fois à l’intérieur, je me transformais rapidement en bête assoiffé de sexe, un vrai félin. J’avais retiré ma veste et m’aventurais en direction de mon bébé qui me paressait vraiment appétissant là tout de suite. Je montais au dessus de lui pour pouvoir l’embrasser avec amour, autant le dire il m’avait affreusement manqué. Je ne voulais plus me séparer aussi longtemps de lui. Je posais mon regard dans le sien quand il déboutonna ma chemise pour pouvoir toucher mon torse. Je souris en le voyant mordre sa lèvre et je viens l’embrasser une nouvelle fois avec envie. Mon petit bébé, tu m’as affreusement manqué tu sais. dis-je en mordant ma lèvre tendrement. Je viens lui retirer son haut à mon tour, déposant des baisers sur sa peau pale avec tendresse. Je viens également titiller ses tétons avec amour. Je viens remonter ses jambes avec toujours autant de tendresse. J’étais juste amoureux de lui et même si j’avais envie de lui faire mal là tout de suite, je me disais que pour l’instant, c’était le moment de tendresse qu’on avait besoin tous les deux pour se retrouver.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 22:01

Il avait l’impression de redécouvrir son corps. Il ne pouvait d’ailleurs pas s’empêcher de le reluquer. Il le trouvait tellement sexy. Dire qu’il lui appartenait, petit veinard. Il le griffa même avant de passer ses mains dans son dos. Il s’amusa à frôler sa bouche avec sa langue en se reculant à chaque fois qu’il voulait l’embrasser. Il suçota sa lèvre juste après qu’il lui ait avoué qu’il lui avait manqué. Il prit son visage entre ses mains pour le regarder dans les yeux. « Tu m’as manqué plus encore. » Il avait été à deux doigts de crever pendant cette longue semaine. Sa consommation de cigarette avait augmenté, il n’avait presque pas dormi et était même tombé malade. Heureusement qu’il était de retour. Il passa ses doigts dans ses cheveux pendant qu’il le couvrait de baisers tout en se mordillant la lèvre. Ils aimaient ça sauvage mais quelques fois un peu de douceur ne pouvait pas leur faire de mal. En l’occurrence Charlie appréciait vraiment la façon dont Ko An s’occupait actuellement de lui. Il se redressa un peu pour pouvoir tirer sur le pantalon de son petit ami. Il ne pouvait pas lui retirer entièrement dans cette position mais il lui faisait comprendre ses désirs. Il passa ses mains sous son boxer et les glissa jusqu’à ses fesses bien fermes. « On a une semaine à rattraper. Est-ce que tu te rends compte comme je suis en manque ? Il va falloir être à la hauteur. » Il ne doutait pas une seconde de ses capacités mais il voulait le provoquer un peu. Il s’attaqua à son cou, le lécha, l’embrasse et y laissa même une nouvelle fois sa marque. Il ne se gênait pas avant alors maintenant il allait laisser sa trace beaucoup plus souvent.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mar 17 Juin - 22:28

C’est fou comment un être vous manque et tout est dépeuplé. Pourtant je ne l’aurais jamais cru, je n’aurais pas pensé pouvoir avoir une relation amoureuse avec Charlie. Je n’y avais même pas pensé en fait, je savais qu’il voulait que du cul et c’est ce que je voulais également dès le début. Mais maintenant, je ne pouvais plus vivre sans lui, cela risque d’être dure quand il devra partir comme maintenant dans des pays loin de moi pour des expositions. Bien sûr, je ne pourrais pas venir tout le temps puisque j’ai tout de même mes études à faire. Je souris avec amour quand je l’entendis dire que je lui avais manqué encore plus, pour réponse je l’embrassais avec amour. Je me montrais tendre avec lui simplement parce que je sentais qu’on avait besoin de tendresse tous les deux. Je finis par retirer mon pantalon alors que j’étais en train de lui titiller un peu les tétons. Il voulait que je le fasse alors j’allais le faire. C’est vrai qu’ils avaient une semaine et le voilà déjà à me mettre au défit mais je voulais faire les choses bien ce soir, du moins en passant par la case préliminaire pas comme la dernière fois. T’essayes encore de me défier, t’es vraiment pas possible mais je peux te dire la même chose. J’espère que tu seras à la hauteur pour que je ne puisse penser qu’à toi. dis-je en retirant son bas d’un coup, je viens caresser son sexe à travers le boxer et me penche pour l’embrasser avec amour. Je laisse ma langue caresser la sienne avec amour. Je descends mes baisers dans son cou, sur son torse, son ventre pour enfin atteindre son boxer que je lèche doucement en le regardant dans les yeux pour titiller son sexe.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mer 18 Juin - 7:21

Ne pensait-il déjà pas qu’à lui ? Charlie en tout cas n’avait pensé qu’à lui durant cette longue semaine. Il n’avait même pas tenté de se changer les idées avec quelqu’un d’entre. Il s’en était senti incapable. Il avait juste broyé du noir en se maudissant d’être aussi con. Heureusement que Ko An était revenu le chercher. Sentir la chaleur de ses mains sur son corps lui faisait un bien fou. La tête lui tournait mais ça c’était surement aussi un peu à cause de l’alcool. Il lui sourit doucement en prenant son visage entre ses mains pour qu’il le regarde. « Je sais que tu ne peux plus te passer de moi maintenant. Je suis le seul dans ta vie hm. » Il lui vola un dernier baiser. Un baiser tout doux avant de se laisser tomber en arrière sur le matelas. Il se sentait déjà bien à l’étroit dans ce boxer. C’est dingue ce qu’il l’excitait avec si peu. Il le regardait parcourir son corps avec ses lèvres. Un petit sourire en coin ne quittait pas son visage. Il se mordit la lèvre lorsqu’il passa sa langue sur son boxer. Quelle enflure celui-là ! Charlie bougea doucement le bassin alors qu’une chaleur délicieuse prenait possession de son bas-ventre. Il n’allait tout de même pas le faire patienter comme ça. De toute façon, Charlie ne comptait pas se gêner pour le réprimander. « Joue pas avec moi. Ça fait une semaine que j’attends que ça, que tu me suces. Alors grouille-toi ! » Limite ça en devenait douloureux tellement il avait besoin qu’il le soulage. Sa main n’avait pas suffit à remplacer sa bouche qui était beaucoup plus accueillante.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mer 18 Juin - 8:02

Il avait tout à fait raison, je ne fais que penser à lui 24heures sur 24. Je l’aimais avec amour et passion, espérant pouvoir passer le reste de ma vie avec lui. En effet tu es le seul amour de ma vie, mais pas le seul être de ma vie, j’ai ma sœur et ma famille après tout. dis-je avec un petit sourire venant embrasser son nez tout mignon. Lui tout entier était mignon, cela devrait être un crime parce que je ne pouvais m’empêcher de vouloir le manger tout cru à chaque fois que je vois mon petit bébé. Je le titillais un peu, j’en étais conscient. Je savais qu’il n’aimait pas cela surtout après une semaine d’abstinence. Ben oui, il est un peu nymphomane le bébé. Je passais ma langue sur son boxer pour venir le chauffer un peu plus. Comme prévu cela ne plaisait pas vraiment à mon bébé qui me fit bien comprendre que j’avais intérêt à le sucer maintenant. Je levais les yeux au ciel avant de retirer son boxer pour pouvoir léger son sexe de toute sa longueur. Je mordis ma lèvre en le regardant un peu avant de le prendre en bouche pour le sucer longuement. Je faisais des bruits de suçon exprès quand je sais très bien que cela l’excitait un peu plus. J’en profitais également pour caresser la peau blanche de mon amoureux. Cela faisait bizarre de se dire que maintenant tout le monde pouvait être au courant et que je sois vraiment en couple. C’était bien la première fois que cela m’arrivait et j’espérais que cela reste comme cela entre nous. Ton sexe est déjà bien gros, tu en as vraiment envie on dirait. dis-je en rigolant avant de le reprendre en bouche pour faire des mouvements rapides. Léchant ainsi son gland en le regardant dans les yeux. Provocation oblige.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mer 18 Juin - 8:17

Comment appeler ça ? Ah oui, libération. Il en avait rêvé de cette fellation. Si bien que dès que la bouche de Ko An entoura son sexe il laissa échapper un long gémissement. Il ne chercha pas à le cacher. Il savait que ça plaisait à Ko An puis ça aurait été trop difficile pour lui de se retenir cette fois. Il appuya sur la tête de son désormais petit ami pour qu’il n’arrête surtout pas son si bon travail. Il se faisait très bruyant pour une simple pipe mais cela faisait une semaine qu’il n’y avait pas eu droit et il assumait totalement son statut d’accro au sexe. Il se mit même à remuer ses hanches pour aller toujours plus loin dans sa gorge et tapait au fond de celle-ci. Il baissa les yeux et sourit légèrement en le voyant le regarder. Cela l’excitait encore plus. Il avait bien du mal à garder les yeux ouverts mais il faisait de son mieux pour soutenir le regard de Ko An exagérant peut être un peu ses gémissements de pucelle en chaleur mais à peine parce qu’il trouvait ça terriblement bon. « J’ai dû tenir une semaine sans sexe j’te signale. » Un gémissement lui coupa la parole pour franchir la barrière de ses lèvres. « C’est inhumain. » En même temps il s’était puni tout seul. S’il n’avait pas joué au con aussi ils n’en seraient pas là mais peut être alors que leur relation ne se serait pas officialisée aussi rapidement et qu’il aurait encore bien du mal à lui faire confiance. Un frisson parcourut son corps et il sut qu’il fallait que Ko An arrête là ou bien il allait venir. Il lui attrapa la main et la tira pour qu’il arrête. Il le laissa revenir au-dessus de lui sauf qu’il l’invita en posant ses mains sur ses cuisses à monter beaucoup plus haut jusqu’à ce que son bassin se retrouve au niveau de sa tête. L’américain sourit d’un air coquin et frotta ses doigts contre son boxer à l’endroit si sensible mais il n’allait pas le faire patienter. Il descendit suffisamment le sous-vêtement pour libérer l’engin et enroula ses doigts autour. Il commença par le masturber longuement tout en le regardant d’en bas puis finit par le prendre en bouche en débutant par de longs va-et-vient profonds et posa ses mains sur ses fesses en même temps.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Sho Ko An
BRAIN, BOUQUINS
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 79
MERDES LAISSÉES : 691
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mer 18 Juin - 8:41

Il était vraiment délicieux mon bébé et il semblait en vouloir plus de minute en minute. Je continuais mes mouvements de suçon tout en le regardant dans les yeux. C’était inhumain pour lui de ne pas avoir de sexe en une semaine mais c’était trois fois rien pour beaucoup de personne en fait. C’est juste que Charlie est un accro du cul et que j’allais finir par le devenir à cause de lui –ben oui, c’est moi qui le satisfait après tout. Je sentais très bien qu’il allait finir par venir si je continuais de le sucer ainsi. Je me redressais alors pour me mettre à califourchon sur lui. J’approchais mon bassin de sa tête comme il le souhaitait. Je viens ensuite onduler mon bassin devant son regard pour lui donner un peu plus envie de moi. Je mordis ma lèvre quand il descendit mon boxer pour venir ensuite me masturber. Mais je voulais beaucoup plus venant de lui. Je réussis tout de même à lui faire comprendre que je voulais qu’il me suce et pour cela je n’hésitais pas à pousser mon bassin vers lui pour lui montrer. Je mordis ma lèvre quand je le vis prendre en bouche mon sexe déjà dur d’excitation. J’ondulais du bassin en même temps que ces mouvements. mhh charlie, vas-y suce. dis-je en passant une main dans ses cheveux pour l’aider à sucer plus vite. Lui, il criait comme une pucelle moi je montrais une nouvelle fois mon côté dominant. J’aimais avoir le pouvoir sur lui, même si je sais très bien qu’il porte un peu la culotte dans le couple. Oui, je suis totalement soumis à lui mais je l’assume. Je continuais de le forcer à faire des gorges profondes avant de me lever pour retirer totalement mon boxer qui m’empêchait de faire tout ce que je voulais.



    beginning of love.
    Pour autant que je le sache, il fait battre mon coeur: il sait comment me séduire. Plus je le regarde et plus je le trouve adorable, suis-je malade?. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
avatar
Jang Charlie
CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur
POINT : 68
MERDES LAISSÉES : 414
ÂGE : 27

MessageSujet: Re: together as one. (+18) Mer 18 Juin - 8:58

Il adorait le voir sous cet angle. Il lisait le plaisir qu’il lui donnait sur son visage et il l’entendait aussi. Il griffait ses fesses si fermes. Il allait le plus loin possible manquant parfois de s’étouffer mais il s’en fichait et recommençait aussitôt. Faut dire que Ko An avait été plutôt gâté par la nature de ce côté-là. Il s’essuya la bouche pendant qu’il retirait son boxer mais reprit rapidement son travail lorsqu’il revint. Il glissa ses mains sur ses cuisses musclées, le lécha dans la longueur avant de le prendre entièrement en bouche. Il enroula en même temps ses doigts à l’extrémité et accéléra la cadence. Quand il manquait de souffle il titillait son gland du bout de sa langue ou le faisait glisser contre ses lèvres juste avant de le reprendre en bouche. Depuis le temps Charlie savait ce qu’il faisait et avait pleinement conscience de son talent en la matière. Il repoussa doucement pour pouvoir lui aussi se mettre à genoux sur le lit et passa ses bras autour de sa nuque. Il se colla contre son corps et frissonna en sentant leurs sexes se rencontrer. Il frôla ses lèvres avant de l’embrasser avec tendresse. « Est-ce qu’il faut que je te le demande ? » Murmura-t-il avant de commencer à couvrir son torse de baiser jusqu’à son ventre. Il donna même un dernier coup de langue sur son sexe avant de revenir à sa hauteur avec ce petit sourire pervers qui lui ôtait son côté angélique. « Fais-moi l’amour Ko An. » Il ne lui avait sans doute jamais dit comme ça. Il préférait normalement être plus vulgaire. Seulement cette fois c’était sorti tout seul et cela lui paraissait bien plus approprié à leur situation. Ils reviendraient aux bonnes habitudes plus tard.


I don’t just want your heart. I want your flesh, your skin and blood and bones, your voice, your thoughts, your pulse and most of all your fingerprints, everywhere. loveyoukoan.
Revenir en haut Aller en bas


ksos professionnel
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: together as one. (+18)

Revenir en haut Aller en bas
 

together as one. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KSOS 4 L!FE :: pizza, escargots et accents kaoù # europe-